La direction de l’école privée « Djoma », située dans la ville de Siguiri, a animé une conférence de presse ce mardi, 14 mai 2019 dans les locaux de l’établissement. Cette sortie médiatique fait suite à une menace de démolition de cette école, considérée comme étant sur une zone réservée de l’Etat. Les responsables de l’école ont brandi des documents pour démentir le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire, dénonçant un acharnement, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant à Siguiri.

Le 11 avril 2019, des agents du ministère de la ville et de l’aménagement du territoire ont mis des croix rouges sur l’école privée « Djoma » de Siguiri, appartenant à Mady Kaba Camara, ministre conseiller du président Alpha Condé. L’établissement scolaire est considéré comme étant construit sur un domaine réservé de l’Etat. Ce que dément catégoriquement la direction de l’école, qui dénonce un acharnement.

« Nous avons été surpris de voir des agents de l’Etat venir mettre des croix sur notre en disant que le bâtiment se trouve sur un domaine appartenant à l’Etat. Je crois qu’il y a vice de forme. Parce que même si c’est un domaine de l’Etat, il y a une démarche à suivre pour la récupération. Mais là, nous avons tous les documents légaux et authentiques que vous voyez, qui prouvent que le domaine appartient au ministre Mady Kaba Camara. Je crois qu’il y a un acharnement dans ce travail », a déclaré Mamadou Sanou, directeur général adjoint de l’école.

Parmi les documents présentés par la direction de l’école, figure un procès-verbal de délibération de la commission domaniale préfectorale de Siguiri, relatif à la demande d’attribution du domaine en question au ministre Mady Kaba Camara ; une décision portant attribution d’un domaine du plan cadastral de la ville de Siguiri en date du 1 octobre 1999, signée de Sidi Cissoko, alors préfet de Siguiri ; une autorisation de création d’un établissement privé et le plan de masse.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin