Entamée dans la matinée d’hier, lundi 13 mai 2019, la manifestation contre le préfet de Fria, madame Gnalen Condé, a connu un nouveau développement dans la soirée de ce mardi.

Selon des informations recueillies sur place par l’envoyé spécial de Guineematin.com, c’est le déploiement des agents de maintien d’ordre en provenance de Conakry qui aurait aggravé la situation.

Après avoir appris que des gendarmes auraient violenté les femmes manifestantes qui avaient élu domicile au siège de la préfecture, les jeunes de la ville sont sortis en masse pour barricader la route principale.

Mais, pour le moment (20 heures 30′), il n’y a pas eu d’affrontement entre ces jeunes protestataires et les agents des forces de l’ordre.

A suivre !

De Fria, Siba Guilavogui, envoyé spéciale de Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin