A quelques mois de la saison des pluies, 390 gilets de sauvetage ont été remis aux communautés riveraines des grands cours d’eau et aux pêcheurs de N’zérékoré. C’est le préfet qui a présidé la cérémonie de remise, dans la journée d’hier, mardi 14 mai 2019, en présence des cadres de la préfecture, des élus locaux, des pêcheurs ainsi que des plongeurs traditionnels, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

C’est la salle de conférence de la préfecture qui a servi de cadre à la distribution des 390 gilets de sauvetage dont, 350 gilets repartis entre les communautés riveraines des grands cours d’eau et les pêcheurs ; 27 gilets répartis entre neuf (9) sous-préfectures bénéficiaires, en raison de 3 gilet par sous-préfecture. Il y a également 13 gilets retenus comme stock pour les travailleurs de la préfecture de N’zérékoré.

Elhadj Sory Sanoh

Selon le préfet, Elhadj Sory Sanoh, « c’est l’occasion pour moi, au nom de la population de N’zérékoré, de remercier le chef de l’État, de l’encourager et de le féliciter. Qui donne un gilet de sauvetage, sauve des dizaines de vies. Dans nos communautés rurales, ces gilets-là vont protéger nos populations contre les noyades qui sont souvent suivis de pertes en vies humaines ».

En ce qui concerne le partage et la gestion des gilets de sauvetage dans les communautés, le préfet de N’zérékoré a fait une mise au point. « Il y’a un ou deux mois que ces gilets là nous ont été donnés par le chef de l’État. Mais, c’est l’occasion de dire que la spécificité de N’zérékoré dans la gestion de ces gilets est un exemple. Nous avons numéroté tout les gilets que nous avons reçus, en mettant N’Z, c’est-à-dire N’zérékoré. Cela voudrait dire que partout où nos gilets se trouvent en dehors de la préfecture, on saura qu’il est de N’zérékoré et c’est détourné ou il s’est vendu. Les gilets aussi sont répartis entre les sous-préfectures par numéro. Donc, chaque sous-préfecture connaîtra son numéro. Quand ça sort en dehors de la sous-préfecture, on saura tout de suite et on va demander les raisons. C’est pour les sécuriser contre le vol, contre le détournement que nous avons mis ce temps sans pouvoir les repartir », a-t-il expliqué.

Cécé Philipe Haba

Au nom des bénéficiaires, le maire de la commune rurale de Gouécké, Cécé Philipe Haba, a remercié le chef de l’État pour ce geste avant de promettre qu’ils rendront compte à leur base. « Dès que nous avons été invités à Conakry pour les états généraux de la décentralisation et le développement des communautés, tout ce que le président nous a dit, il l’a fait, et nous sommes en train de bénéficier dans toutes les collectivités locales, à travers les projets qu’ils nous ont envoyés. Et voilà encore, il accompagne les pauvres communautés locales dans leurs champs. Je le remercie et nous serons là pour rendre compte à nos communautés de ce que le chef de l’État est entrain de faire », a dit Cécé Philippe Haba.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620 16 68 16/666 89 08 77

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin