Elhadj N’fansoumane Touré, préfet de Kindia

La première session du Conseil Administratif Préfectoral (CAP) de Kindia a débuté ce jeudi, 16 mai 2019. Ce sont au total soixante dix huit (78) membres statutaires qui prennent part aux travaux du conseil qui vont s’étaler sur trois (3) jours. Il sera essentiellement question des rapports d’activités par service pour l’exercice 2018 et des perspectives pour 2019, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les travaux de la première session ordinaire du conseil administratif préfectoral ont démarré ce jeudi matin dans la préfecture de Kindia en présence des différents services, des collectivités, du syndicat, des acteurs de la société civile, des ONG et des partenaires techniques et financiers de la préfecture.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Elhadj N’Fansoumane Touré, préfet de Kindia. Selon lui, « c’est l’instance la plus importante dans le cadre de la gestion des affaires publiques au niveau de l’administration préfectorale, c’est à dire le Conseil Administratif Préfectoral. C’est une rencontre d’échange entre les principaux acteurs du développement, notamment le préfet, le cabinet, les secrétaires généraux, les sous-préfets, mesdames et messieurs les maires, tous les directeurs et chefs services préfectoraux, les représentants des ONG, des projets qui évoluent au niveau de Kindia et qui accompagnent les collectivités. Tout le monde se met ensemble pour passer en revue des actions qui ont été développées au courant de l’année écoulée, et voir dans les perspectives ce qu’il y a à faire pour l’année 2019 ».

Elhadj N’fansoumane Touré

Par ailleurs, le préfet de Kindia a dit qu’au cours de ces 3 jours, tous les problèmes qui assaillent le développement de la préfecture seront passés au peigne fin. « Au niveau des collectivités locales, les dix que compte notre préfecture, on va voir quels sont les programmes de développement qui sont élaborés et assortis de Plan Annuel d’Investissement (PAI) au niveau de chaque commune. Mais aussi, au niveau des différents services préfectoraux, il y a des plans d’actions qui ont été élaborés l’année écoulée, quels ont été les niveaux d’exécution et les impacts, les résultats auxquels on a abouti pour envisager de nouvelles perspectives pour l’année 2019. Comme vous le savez, le président de la République a pris une grande initiative qui va dans le sens de l’autonomisation de nos collectivités », a expliqué N’Fansoumane Touré.

Thierno Maviatou Bah

Selon Thierno Maviatou Bah, secrétaire général de la commune rurale de Bangouya, « chaque année, on organise un conseil administratif préfectoral à l’issu duquel, on fait un débat sur des questions de développement. Nous qui sommes secrétaires généraux, les actions que nous avons projetées au cours de l’année, les actions que nous avons réalisées aussi, c’est-à-dire le compte administratif, et c’est à l’issu de tout cela, qu’on en débatte et on tire des conclusions, des recommandations et qui seront prises en compte peut être à l’année qui va suivre ».

Pour sa part, le directeur préfectoral de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Constitution de Kindia, Kali Touré, est revenu sur les attentes de son service, notamment sur le cas de la célébration de la fête tournante de l’indépendance prévue à Kindia.

Kali Touré

« Le Conseil Administratif Préfectoral est le tableau de bord en ce qui concerne le développement de la préfecture. Au cours de ce conseil, on débat de tous les aspects de la vie socio-économique. C’est à partir de cela que des résolutions sont adoptées, qui seront traduites en actes concrets durant toute l’année. En ce qui concerne mon service, nous avons l’activité brulante, à savoir les actions de la célébration de la fête tournante à Kindia. C’est ce qui nous préoccupe beaucoup aujourd’hui. Comme vous le savez, les actions ont été entamées. Notamment les chantiers de la gendarmerie départementale de Kindia, de la gendarmerie régionale plus les logements, du commissariat central plus les logements, la sûreté. Il reste d’autres programmés, qui ne sont pas débutés », a fait savoir monsieur Touré.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél. 628 51 67 96

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin