Le ministre des Travaux Publics continue sa tournée de visite des chantiers de construction et de reconstruction des routes nationales et voiries urbaines à travers la Guinée.

Dans la journée d’hier, mercredi 15 mai 2019, Moustapha Naïté et sa suite ont visité les chantiers en cours d’exécution dans les préfectures de Beyla et Lola. La démarche vise à s’assurer de l’exécution des travaux conformément aux directives données par le président Alpha Condé, rapporte Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

Moustapha Naïté, en compagnie des cadres de son département, a commencé cette visite par la préfecture de Beyla, qui a bénéficié de la construction de 12,6 kilomètres de voiries urbaines. Après le constat de terrain et l’entretien technique qu’il a eu avec les cadres de BEGEC, société en charge des travaux, le ministre des TP a mis le cap sur la préfecture de Lola, bénéficiaire de 12, 5 kilomètres de voirie urbaine. Là aussi, Moustapha Naïté s’est entretenu avec les cadres de BEGEC avant de se diriger sur la route d’intégration régionale en chantier. Elle va relier Lola à Danané (frontière guinéo-ivoirienne), sur une distance de 39 kilomètres.

Pêté Diallo

Dans son intervention, Pêté Diallo, coordinateur des travaux de BEGEC à Beyla et Lola, fera savoir que l’exécution des chantiers est en très bonne voie. « A la date d’aujourd’hui, nous avons dégagé 15 547 mètres sur une prévision de 12 500 mètres linéaires. Nous avons pu faire un rechargement sur la couche de fondation sur 6 000 mètres linéaires. Nous avons un chantier en exécution, 12 ouvrages des dalots en para. Fondamentalement, c’est ce qui a été fait à la date d’aujourd’hui. En trois mois d’exécution, nous sommes déjà à peu près à la moitié qui est rechargé à la couche de fondation. La mobilisation du matériel, elle est à 100%. Le personnel, il est à 100%. A la dernière évaluation faite par le directeur national de la voirie urbaine, on était je crois à 40% d’exécution à Lola. Quand la pluie nous rendra la vie impossible, on va arrêter les travaux de terrassement. Mais, nous allons continuer avec les travaux de béton où nous avons 25000 mètres linéaires à construire. Sur Beyla, nous avons dégagé 12 kilomètres et nous sommes en train de recharger quatre kilomètres en prévision ».

Moustapha Sangaré

De son côté, Moustapha Sangaré, chef de mission de contrôle des travaux de la route nationale Lola, à la frontière guinéo-ivoirienne, a dit que ce chantier dont les travaux ont commencé le 25 octobre 2017, est à 60% d’exécution. « A ce jour, nous sommes à environ 60% des travaux pour un délai exécuté de 90%. Vous vous êtes rendu compte que la route a été faite, vous avez circulé là-dessus. Nous sommes à la dernière phase de la route, c’est-à-dire la structure de chaussée, la dernière couche de base, plus le revêtement. Donc à ce jour, nous avons exécuté environ 23 kilomètres au niveau de la couche de base, en grave concassée 31,5 et aujourd’hui nous avons fait la planche d’essai pour le bitume ».

Pour sa part, Moustapha Naïté est revenu sur des détails importants dans le cadre de l’exécution des travaux. « Les travaux en amont sont très lourds, très pesants et c’est ce qui est en train d’être fait : c’est les carrières à identifier, c’est les laboratoires à installer, c’est les dégagements à faire, c’est les indemnisations aussi qui doivent être faites au niveau des riverains. Tout ceci concourt à la construction d’une route. Et, quand je prends le cas de Beyla et de Lola, les voiries urbaines, nous avons constaté sur le terrain que plus de 12 kilomètres concernés par le projet, que tout a été dégagé et aujourd’hui, il y a du rechargement qui a été fait sur l’ensemble de ces deux voiries. Donc, à Beyla il ya 12, 6 kilomètres, à Lola il y a 12, 5 kilomètres. Nous avons constaté qu’ils ont complètement fini de faire le dégagement, de recharger une première couche de fondation, qui est déjà réalisée à 50% à Lola et à Beyla à peu près 30%. Les travaux d’assainissement ont été aussi réalisés à environ 30 à 35%. C’est un délai contractuel d’environ 24 mois. Donc, les travaux suivent leur cours. Nous sommes très satisfaits du travail que l’entreprise BEGEC est en train de faire dans les deux villes et avec naturellement l’accompagnement des populations et des autorités locales qui les appuient dans la sensibilisation pour que le travail aille plus vite ».

Moustapha Naïté

Pour ce qui est de la route Lola-Danané, le ministre des TP a dit aussi sa joie sur le niveau d’avancement des travaux et mis en relief l’aspect dédommagement des riverains. « La route interrégionale de 39 kilomètres qui va de Danané à Lola, comme vous l’avez constatez 23 kilomètres de cette route a déjà reçu les couches de bases. Là, ils ont commencé à faire une planche d’essai sur 100 mètres pour voir est-ce que la formulation du bitume tient. Donc, nous constatons avec la mission de contrôle et l’entreprise, que selon les normes contractuelles, tout est respecté sur la première planche d’essai. Donc, l’idée est qu’avant que nous rentrions dans la saison des pluies que nous recevions du bitume sur les 23 kilomètres. Il y a par endroit des riverains qui n’ont pas été indemnisés, nous sommes dans la sensibilisation avec les élus locaux. Nous sommes passés par un réaménagement du projet pour voir comment prendre en compte les indemnisations sur le tronçon », a-t-il rassuré.

Cette visite dans la région forestière a pris fin sur les chantiers en cours pour la reconstruction de la route nationale N’Zérékoré-Yomou. Là, Moustapha Naïté a procédé à une large sensibilisation des riverains à travers un meeting organisé dans le district d’Oueta.

Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin