Elhadj Madifing Diané, Gouverneur de la Région Administrative de Labé

Le gouverneur de la Région Administrative de Labé, Elhadj Madifing Diané menace d’être à la tête d’une équipe d’agents de sécurité pour une mission d’expédition punitive dans la commune rurale de Kaalan, relevant de la préfecture de Labé où les autorités locales et certains notables sont accusés de vouloir étouffer une affaire de viol sur mineur pour un règlement à l’amiable, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Accusé d’avoir violé une fillette de 7 ans, un jeune de 30 ans, habitant le district de Madinatoul Salamy, relevant de la commune rurale de Kaalan, dans la préfecture de Labé est recherché par le commissariat central de police depuis pratiquement 10 jours. Le mis en cause se promène librement dans son village, assuré de la protection des autorités locales et de la notabilité qui cherchent, dit-on, à étouffer l’affaire pour un règlement à l’amiable.

Selon le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, ce n’est pas la première fois que la communauté de Kaalan tente de couvrir un présumé violeur.

« La dernière fois, c’est le fils d’un notable de la localité qui a tenté de violer une fille avec une arme. J’ai fait arrêter toute la famille, c’est en ce moment que le père a sorti son fils. Je ne permettrais pas comme tombe comme çà sur des filles » a prévenu le préfet de Labé.

Saisie de cette situation révoltante, le gouverneur de la Région Administrative de Labé, Elhadj Madifing Diané fait planer une menace de représailles si dans un délai de 72 heures le présumé violeur n’est pas mis à la disposition du commissariat central de police par le maire de la commune rurale de Kaalan.

« Ce malfaiteur qu’on est en train de couvrir à Kaalan, qui a violé cette fillette de 7 ans, je ne le vois pas dans les 72 heures, vous me verrez à Kaalan devant la troupe moi-même. Et ceux qui l’ont protégé, qui sont responsables de sa fuite en récolteront les conséquences, s’il plait à Dieu » a-t-il menacé.

Pour sa défense, le maire de la commune rurale de Kaalan, Elhadj Abdoulaye Baldé a déclaré à sa tutelle et à la presse locale qu’il n’était pas au courant de ce cas de viol perpétré sur une fillette de 7 ans dans un des districts de sa collectivité. Il semble que le chef du district de Madinatoul Salamy, Modi Mamadou Saïdou Baldé qui a reçu la convocation du commissariat central pour l’accusé n’a pas rendu compte à ses autorités communales.

Il est à préciser que ce délai de 72 heures donné par le gouverneur de Labé au maire de la commune rurale de Kaalan pour retrouver le présumé violeur et le conduire au commissariat central expire ce vendredi, 17 mai 2019.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin