Faux documents

Les candidats malheureux au recrutement dans l’armée dans la préfecture de Siguiri sont en colère. Deux jours après la publication des résultats dudit test, ces jeunes gens accusent la commission préfectorale de recrutement d’avoir fait dans la corruption et l’injustice, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Ce sont au total deux cents (200) candidats qui ont été retenus pour le recrutement dans l’armée dans la préfecture de Siguiri. De nombreux autres jeunes, non admis audit concours, sont remontés contre les organisateurs. Les candidats malheureux dénoncent la corruption et l’injustice qui, selon eux, ont caractérisé ce concours.

Selon Mamady Diaman Diawara, « on ne comprend pas ce résultat. Moi, j’ai bien travaillé, à commencer aux exercices physiques jusqu’au test écrit. Ce résultat est résultat de l’argent, les admis ont payé de l’argent à la commission. Il faut aller voir les résultats, tu trouveras des noms qui n’ont même pas fait le concours. En plus, il a été dit de prioriser les jeunes de la préfecture. Mais, le résultat qui est là, tu ne trouveras pas trente jeunes de Siguiri. Ils sont tous venus d’ailleurs. Nous, nous sommes des jeunes volontaires évoluant dans les brigades de surveillance de la vile depuis trois ans. On a des diplômes, mais aucun n’a eu. Nous voulons les vrais résultats, si non nous passerons à la vitesse supérieure ».

Même son de cloche chez un autre candidat, qui a préféré s’exprimer sous anonymat. « C’est vraiment de l’injustice. Les autorités nous avaient promis que nous serions recrutés au moment venu dans l’armée. Nous voilà, travailler pendant trois ans volontairement comme surveillants de la ville. Après, ils prennent de l’argent avec d’autres. C’est de l’injustice », a dénoncé le jeune homme.

Toutes nos tentatives pour joindre la commission préfectorale sont restées vaines.

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin