Les marchands ont pris d’assaut le bloc administratif de la préfecture de Siguiri ce lundi, 27 mai 2019. Ils étaient là pour exprimer leur colère face à l’annulation du contrat de bail qui les lie à la mairie pour l’occupation des magasins construits lors de la fête tournante de l’indépendance, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le bloc administratif de Siguiri a été le théâtre d’une manifestation des marchands de Siguiri mécontents de l’annulation du contrat de bail qui les lie à la mairie depuis plus de 10 ans. En effet, en 2008, 145 commerçants ont signé un contrat de bail de 20 ans avec feu Nanamoudou Magassouba, à l’époque maire de la commune, élu sous la bannière du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP).

Selon les informations confiées au reporter local de Guineematin.com, les contrats n’étant pas arrivés à terme, le gouvernement du professeur Alpha Condé a démoli les 145 magasins et construit 65 magasins. Le maire est accusé par les anciens locataires d’attribuer les magasins aux membres du bureau politique du RPG qui sont des commerçants au détriment des anciens locataires.

Balla Keita

Selon Balla Keïta, un des manifestants, « d’abord, j’ai acheté le terrain vide à 5 millions de FG, la place d’un magasin. Après, j’ai construit. J’ai signé avec le défunt maire un contrat de 20 ans. Cinq ans après, le gouvernement est venu démolir les lieux pour reconstruire des nouveaux à la place de nos magasins. Aujourd’hui, le maire prend ces magasins et donne aux membres du parti. Quand je suis venu le voir, il m’avait dit que je ne gagnerai pas les magasins parce-que je ne suis pas du RPG ».

Elhadj Moussa Oulen Koulibaly

Même son de cloche chez Elhadj Moussa Oulen Koulibaly, qui dénonce l’attitude du maire. « Moi, j’avais deux magasins. J’avais signé un contrat de bail de 20 ans avec la commune. A l’époque, c’était l’équipe de Nanamoudou Magassouba. Alpha Condé a démoli les magasins pour les reconstruire. Le maire prend ces magasins et donne aux membres du RPG qui ne sont même pas des commerçants », dénonce-t-il.

Selon un cadre de la commune urbaine de Siguiri, qui a requis l’anonymat, le maire a très mal agi dans ce dossier. « C’est l’un des plus mauvais travail. Il a travaillé seul dans cette affaire. D’abord, le contrat des anciens locataires n’était pas fini, ils ont déposé l’argent à la commune. Le gouvernement a déguerpi les 145 occupants pour construire 65 magasins. Il faut donner les magasins à ces anciens locataires au lieu de donner aux personnes qui ne sont même pas commerçants. Il dit que le contrat a été fait par le maire du PUP. Mais, lui avait bien travaillé à l’époque, il a attribué les magasins aux commerçants et non aux militants du PUP à l’époque », a rappelé le conseiller communal.

Les manifestants sont rentrés à la maison sans rencontrer le préfet. Ils ont promis de revenir demain mardi.

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin