Les huissiers de justice de Guinée ont annoncé la suspension du mot d’ordre de grève générale et illimitée lancé il y a juste deux semaines. L’annonce en a été faite ce mardi, 28 mai 2019, à l’occasion dune assemblée générale organisée au siège de la Chambre des huissiers, au quartier Manquepas, dans la commune de Kaloum, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

A l’occasion de l’assemblée générale de la Chambre Nationale des Huissiers de Justice de Guinée (CNHJG), il a été décidé de suspendre la grève lancée depuis le 13 mai dernier en attendant « la satisfaction des différents points de revendication et cela, sous réserve de l’exécution des décisions de justice et sous réserve de la signature des demandes des huissiers de justice ».

Les grévistes ont justifié cette décision par la satisfaction d’un certain nombre de points de revendications, notamment la signature de leur statut particulier. Selon le président de la CNHJG, maître Sory Daouda Camara, « à ce jour, il est à constater que sur l’ensemble des points de revendication, nous avons obtenu la satisfaction concernant, le premier point de nos exigences, c’est-à-dire la signature de notre statut. Au-delà de cette signature, nous avons bien avant obtenu la libération de notre confrère. Et, dans le statut, le point concernant la cessation des interpellations et les arrestations injustifiées des huissiers de justice, ce point aussi est réglé dans le statut. Donc, une fois que le statut est signé, ce point aussi peut être considéré comme réglé parce qu’il porte sur la protection des huissiers de justice. Désormais, aucune forme d’arrestation arbitraire ou abusive ne peut s’opérer sur un huissier de justice. Son cabinet est désormais inviolable. Pour y procéder, même en cas de faute, même si la faute commise nécessite une poursuite judiciaire, cela doit obéir désormais à une procédure légale qui connaîtra la saisine de la chambre, il y aura l’avis de la chambre dans toutes ces procédures désormais ».

Toutefois, maitre Sory Daouda Camara a fait remarquer qu’il reste un autre point clé relatif à la signature des réquisitions pour lequel il a émis des réserves. « Le point concernant la réquisition du Parquet Général reste pour l’instant suspendu. Donc, nous avons pris la mesure qu’il faut. En attendant, la grève n’est que suspendue. Elle n’est pas levée. Nous suspendons la grève sous réserve de la poursuite des exécutions des décisions de justice, sous réserve de la poursuite de la signature des demandes formulées par les huissiers de justice auprès de monsieur le Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry afin qu’il libère des réquisitions en faveur des 10 huissiers. Si le procureur continue à œuvrer dans ce sens et continue à signer les réquisitions et que les forces de sécurité continuent à exécuter, jusqu’à ce que nous parvenions à la suppression pure et simple de cette réquisition, la grève restera toujours suspendue. Au cas où les huissiers de justice se trouvent confrontés aux mêmes difficultés qu’auparavant au niveau du parquet, aux mêmes difficultés au niveau du haut commandement, la grève qui est suspendue reprendra son cours normal », a mis en garde Me Sory Daouda Camara.

A noter que de nouvelles mesures ont été annoncées par le bureau. Des mesures qui s’inscrivent dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail des huissiers et la réorganisation de la profession.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : (00224) 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin