Honorable Mamadou Diouldé Sow, député uninominal UFDG de Pita

Comme beaucoup d’acteurs politiques et de la société civile du pays, l’honorable Diouldé Sow, député uninominal de Pita, n’est pas resté indifférent face à la démission du ministre de la justice, Me Cheick Sako. L’élu de l’UFDG qui s’est exprimé au micro d’un journaliste de Guineematin.com, parle d’un « tsunami politique ».

« C’est un ministre d’Etat qui vient de démissionner du gouvernement. C’est un tsunami politique qui vient de se passer. C’est un acteur important dans le maillon du gouvernement. Il désavoue publiquement, par sa démission, toute tentative de modification de la loi. Il l’a dit d’ailleurs dans sa lettre de démission publiée par les médias. Cela nous donne raison. Cela donne raison à l’opposition et à l’UFDG, notamment par rapport à tout ce qu’on a dénoncé sur la mauvaise gouvernance d’Alpha Condé.

A savoir : les manquements à la loi et les nombreuses injustices dans ce pays. Aujourd’hui, il nous donne raison. Nous pensons que c’est une nouvelle ère qui s’ouvre à partir de maintenant et la tentative de violation de la loi ne passera pas », a-t-il dit.

Cette démission est une surprise totale reconnaît ce député qui, comme la plupart des citoyens, n’avait pas eu vent de la position de l’ancien garde des sceaux par rapport au projet de nouvelle constitution. « A vrai dire, je ne le savais pas. C’est maintenant que je apprends qu’il n’est pas d’accord de la volonté d’Alpha Condé de changer la Constitution, qu’il n’est pas partant de la modification de la Constitution », indique l’honorable Sow.

En conclusion, l’opposant soutient que « le peuple de Guinée ne laissera pas passer cette forfaiture ».

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin