Le Front National pour la Défense de la Constitution poursuit son implantation sur le terrain. Le FNDC a installé hier, mardi 28 mai 2019, son antenne régionale à N’zérékoré. Ce mouvement, dénommé Hopaïpèly en Kpèlè (ça ne marchera pas en Français), a pour objectif de barrer la route au projet de troisième mandat pour le président Alpha Condé dans la région forestière, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Job Lucas Kpoghomou, acteur de la société civile locale, coordinateur régional du mouvement dénommé « Hopaïpèly »
Job Lucas Kpoghomou

Après Conakry, Kindia et Labé, le Front National pour la Défense de la Constitution s’installe aussi à N’zérékoré. La cérémonie de lancement de cette antenne régionale du FNDC a réuni des membres des partis politiques d’opposition, des activistes de la société civile et des syndicats. A l’unanimité, ils ont élu Job Lucas Kpoghomou, acteur de la société civile locale, coordinateur régional du mouvement dénommé « Hopaïpèly », qui signifie « ça ne marchera pas »

« Notre objectif, c’est de barrer la route aux sirènes révisionnistes à N’zérékoré et au projet de nouvelle constitution qui n’est rien d’autre qu’un projet de 3ème mandat pour le locataire de Sékhoutouréya. La forêt dit Hopaïpèly (ça ne marchera) parce que ce gouvernement a marginalisé la forêt », a annoncé le coordinateur du mouvement.

Job Lucas Kpoghomou a appelé les populations de la Guinée forestière à se mobiliser massivement pour mener ce combat avec le mouvement qu’il dirige. « J’invite la population et plus particulièrement à la jeunesse forestière de rester derrière le mouvement Hopaïpèly. En forêt, ce gouvernement nous a oubliés, et ce n’est pas à la veille de la fin du dernier mandat du Mandela de la Guinée que nos parents ministres qui n’ont jamais osé lever même le petit doigt pour dire au président Alpha Condé de se pencher sur les conditions de vie de la population forestière, viendront encore nous mentir. Regardez notre route d’ici Yomou et celle N’zérékoré-Guéckédou. Alors qu’on dit que le grenier de la Guinée, c’est la Guinée forestière, ils nous ont oubliés, ils ont fermé toutes les usines et les sociétés qui évoluaient dans la région. Avec ça comment on peut accompagner ce gouvernement ? Alors, je dis à tout le monde de se lever pour dire non au projet de 3ème mandat », a lancé l’activiste de la société civile.

De son côté, le coordinateur adjoint de cette antenne régionale du FNDC a réagi aux propos de l’ancien ministre Alhoussein Makanéra Kaké qui a annoncé récemment le lancement officiel du projet de nouvelle constitution. Cécé Théa promet que les promoteurs de ce projet trouveront les populations de la Guinée sur leur chemin.

Cécé Théa

« Parlant de Makanéra, comme on le dit, le ridicule ne tue pas. Des petites personnalités de ce genre dans ce pays ne sont pas à écouter. Et nous nous pensons que la majorité silencieuse est notre force. Et, le peuple de N’zérékoré est déjà est prêt parce que nous avons déjà pas mal mené des activités dans les sous-préfectures, et je pense qu’ils (les promoteurs d’un troisième mandat) viendront trouver ce peuple prêt-là devant eux », a-t-il prévenu.

Après le lancement de cette antenne régionale, les opposants à un troisième mandat annoncent l’installation très prochaine des antennes dans toutes les préfectures de la région forestière de la Guinée.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin