La tombe d’un bébé, décédé il y a juste une semaine, a été profanée à Koumbia, dans la préfecture de Gaoual. L’acte s’est produit dans la nuit du mardi au mercredi, 29 mai 2019, dans le secteur Kerkère, relevant du district de Koumbia 2, a appris Guineematin.com auprès des autorités locales.

Selon le Président du district de Koumbia 2, c’est le mercredi matin qu’il a été informé par ses citoyens de cette profanation de tombe par deux jeunes dont un marabout. « Le mercredi, très tôt le matin, j’ai été informé de cette nouvelle selon laquelle, le nommé Oury Diallo et un marabout du nom de Mamadou Yaya Diallo ont été pris par les populations dans le cimetière. Les premiers qui sont venus ont été alertés par la présence de lampes torches en pleine nuit. Ils sont venus trouver les deux messieurs qui ont tenté de fuir avec le coupon d’un linceul. Finalement, ils ont été maitrisés et les gens ont découvert la tombe ouverte. Une tombe où Kamissa Koulibaly, un bébé de quelques mois, venait d’être inhumé il y a une semaine », a expliqué le chef de district.

Du district, la nouvelle a été remontée aux autorités compétentes pour approfondir les enquêtes. « Après ce constat révoltant et vu la gravité de l’acte, j’ai informé les autorités et les services de sécurité qui sont venues constater les faits. Ils ont vu que la tombe était ouverte, le corps à moitié nu du côté des membres inférieurs et le linceul coupé. Actuellement, ils (les auteurs de l’acte) sont à la gendarmerie pour la suite des enquêtes », a ajouté monsieur Diallo.

Joint au téléphone par Guineematin.com, le Chef de poste de la gendarmerie de Koumbia, le Margis Chef Lansana Camara, qui gère le dossier, a confirmé la nouvelle. Mais, il se montre prudent. « C’est vrai qu’on a été informé de ça mais il faut attendre la fin des enquêtes pour se prononcer là-dessus », a-t-il dit.

A noter que selon certaines indiscrétions, le marabout et son complice ont soutenu à la gendarmerie, avoir été envoyés par un doyen de la localité. Ils n’ont cependant pas dit la finalité de cet acte.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin