Les fidèles musulmans de Kindia ont célébré la nuit du Destin, ou Laylatoul Ghadri, dans la nuit du vendredi 30 mai au samedi 1er avril 2019. Une nuit marquée par des invocations, des prières, des lectures du saint Coran pour implorer la miséricorde divine, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les autorités administratives, religieuses, communales et de nombreux citoyens anonymes ont célébré la nuit du Destin dans différentes mosquées. On a noté la présence d’une forte délégation du secrétariat général des affaires religieuses.

Le préfet, en compagnie d’une forte délégation, a sillonné plusieurs mosquées de la commune urbaine. Selon N’Fansoumane Touré, « à l’image de nos coreligionnaires des autres préfectures, on a eu à célébrer aussi la nuit du Destin où les autorités religieuses et les autorités administratives se sont données les mains à travers des délégations. On a fait le tour des différentes mosquées, pour la première délégation que nous avons eu à conduire, en compagnie de deux délégués du secrétariat général des affaires religieuses, notamment Elhadj Mamadou Bachir Diaby et Elhadj Kissiman Sacko. Nous avons eu à passer d’abord à la mosquée de Condeta. De là, on est allé à la grande mosquée de Tafori, Sarakoléah puis la mosquée de Manquepas. La dernière étape a été dans Sira Foré là-bas, précisément dans le district de Tatagui, secteur Tengué Madina, toujours au niveau de la commune urbaine, une localité située à près de 40 à 60 km de la ville »

Pour ce qui est des activités effectuées durant cette nuit, le préfet a fait savoir que de nombreux messages ont été passés. « A travers les cantiques, la lecture du saint Coran partout, les messages qui ont été véhiculés par les responsables religieux ou les délégués du secrétariat général des affaires religieuses, ces messages étaient bien porteurs. Parce qu’ils tournaient autour de la paix et de la quiétude sociale qui sont des garanties pour aller au développement de la préfecture et de notre pays. Nous avons vu qu’il y avait du monde, surtout jeunes et femmes au niveau des différentes mosquées que nous avons visitées. C’est dans l’allégresse et la convivialité que ces musulmans étaient là », a laissé entendre N’Fansoumane Touré.

Pour sa part, Elhadj Karamba Diaby, secrétaire préfectoral des affaires religieuses, au nom de la délégation, a salué les fidèles musulmans de la localité de Tengué Madina pour l’accueil qu’on leur a réservé. « Nous remercions très sincèrement les fidèles musulmans de cette localité qui constitue la dernière étape de cette tournée. Notre arrivée ici dans la nuit de destin est un signe de réconfort moral dans le cadre de l’épanouissement de l’islam chez nous. Nous avons vu les femmes et les hommes qui font des cantiques. Cela nous réjouit très fort. Tout ce qui peut faire le rayonnement de la religion, nous accompagnons », a-t-il dit.

De son côté, Arafan Mohamed Camara, chef du district de Tatagui, dans la commune urbaine, s’est dit satisfait de l’arrivée des autorités dans sa localité en ce mois saint de Ramadan. « Nous sommes trés contents de votre arrivée chez nous à l’occasion de cette fête. C’est la première fois qu’un préfet vient chez nous, compte tenu de la distance et de l’enclavement. Nous avons compris que les autorités de Kindia pensent à nous. Nous avons lu le Coran trois fois et nous avons fait des prières en faveur de la paix et du développement », affirme le chef de district.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628516796

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin