A l’image des autres mosquées de Conakry, celle de Bantounka 2 (Cosa) a enregistré une forte mobilisation des fidèles musulmans à l’occasion de la célébration de Laylat al-Qadr (la nuit du destin). Ce fut un moment de rassemblement, de lecture du saint coran, de partage de plats ainsi que de prières et bénédictions pour la paix, la quiétude sociale et de raffermissement des relations de bon voisinage, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Ils sont nombreux, les fidèles musulmans, à avoir rallié cette mosquée pour célébrer la nuit la plus importante dans l’islam. Après plusieurs actes d’adoration individuels, l’heure est venue à la lecture du saint coran en groupe. Mais, avant d’entamer cette phase, aux environs de 1 heure du matin, Elhadj Abdoulaye Diallo, 3ème imam de ladite mosquée, s’est adressé aux fidèles présents. Il a expliqué l’importance de célébrer cette nuit mais aussi de lire très bien le coran.

« Nous voulons lire le coran comme nous le recommande notre religion. Pendant cette lecture, sachez que Dieu enverra plusieurs de ses anges vers nous pour nous écouter et rapporter l’information au créateur, pour dire que telle personne et telle autre ont lu ton coran. Chacun de nous, là où il est assis, est entouré par ces anges qui ne liront pas comme nous, mais qui nous écouterons attentivement et prendront note. D’où l’importance de bien lire. Il ne s’agit de lire pour lire, mais de lire correctement. Le coran n’aime pas la mauvaise lecture », a-t-il conseillé.

Le coran a été partagé entre les fidèles présents et lu par deux fois dans cette mosquée. S’en est suivie la récitation de cantiques qui a duré jusqu’à l’aube. Au même moment, d’autres poursuivaient, de façon individuelle, différents actes de dévotion dans le but d’avoir une meilleure récompense.

Il faut rappeler que le prophète Mohamed (PSL) avait indiqué que la nuit du destin se trouve dans les 10 dernières nuits du mois de Ramadan. Et, selon le coran quelqu’un qui adore Dieu durant cette nuit aura une récompense meilleure à celle de quelqu’un qui a adoré Dieu pendant plus de mille mois. C’est pourquoi, les fidèles musulmans du monde entier s’activent à rechercher cette nuit à travers des actes d’adoration.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin