L’organisation non gouvernementale « Action pour la paix et le développement (APDEV) » a procédé jeudi dernier, 30 mai 2019, à la distribution d’un don symbolique de vivres aux détenus de la maison centrale de Conakry. Un geste humanitaire qui vise à soutenir, pendant ce mois béni de Ramadan, ces hommes et femmes qui sont en conflit avec la loi, a appris un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Ce don composé entre autres : de jus, d’eau minérale et de sandwich a été distribué aux détenus, dans l’après-midi. Une action qui s’est déroulée loin des caméras et du regard inquisiteur des journalistes auxquels l’accès à l’intérieur de la maison centrale a été refusé par les gardes pénitentiaires.

A travers ce geste humanitaire (donner à manger aux prisonniers), l’ONG APDEV fait montre de compassion et d’affection à l’endroit de la population carcérale de la maison centrale de Conakry. Une population privée de liberté et qui a besoin d’une « chaleur humaine » pour se rappeler qu’elle n’est pas laissée pour compte, malgré sa condition de détenue.

« Nous visons à travers cette activité, le soutien à ces détenus. C’est un acte humanitaire parce qu’à la maison centrale il y a des humains. Et, en tant qu’humain, il faudrait qu’on leur montre notre compassion afin qu’ils se sentent un peu à l’aise. Parce que priver quelqu’un de sa liberté n’est pas une chose facile. Et, s’ils (les détenus) sont abandonnés par la société il ne sera peut-être pas facile de les récupérer un jour, quand ils sortiront de prison. Donc, ce geste signifie tout simplement que la société est avec eux… », a expliqué Amadou Baïlo Bah, le président de l’ONG APDEV.

A noter que APDEV est une ONG humanitaire qui œuvre surtout dans la promotion et la consolidation de la paix et les actions de développement en Guinée. D’où son nom « action pour la paix et le développement ».

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com