Mamadou Bah, originaire de Dinguiraye, a été tué dans une attaque de coupeurs de route sur le territoire malien. L’attaque a eu lieu dans la nuit d’hier vendredi à ce samedi, 1er juin 2019 dans la localité de Touba, située à 60 km de Bamako, a appris le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

La victime a quitté Siguiri hier vendredi avec un jeune qu’il appelle affectueusement « Grand », à bord du véhicule de ce dernier. Les deux se rendaient à Bamako pour une affaire, dit-on. Et ce samedi matin, c’est le corps de Mamadou Bah que son grand a rapatrié à Siguiri. « Hier, son grand est venu demander à Mamadou Bah de l’accompagner à Bamako pour une affaire. Il a laissé sa moto chez moi et ils sont partis. Aujourd’hui, c’est son corps qui est rentré ici », témoigne Amadou Guissé, proche de la victime.

Quand le corps du jeune homme est arrivé à Siguiri, c’est l’Adjudant-chef Jacques Mamy Koné qui s’est chargé du constat. Le gendarme est revenu sur ce qu’il sait de cette affaire. « Ce matin, aux environs de 9 heures, nous avons reçu l’appel de notre commandant de brigade de Doko. Il Nous a fait comprendre qu’un monsieur est arrivé là-bas dans un véhicule, à bord duquel se trouve un jeune blessé par balle, presque mourant.

Il a mis les gens à notre disposition, nous avons interrogé succinctement le conducteur du véhicule, il nous a relaté les faits. Selon lui, ils ont quitté Siguiri hier pour aller faire une course à Bamako. Au retour, un pick-up les suivait, il s’est garé, pensant que c’est un véhicule de contrôle de la police. Soudain, un homme en civil armé est sorti, il a tiré et la balle a atteint son petit (la victime) », a-t-il expliqué.

La gendarmerie a décidé de garder l’homme jusqu’à ce qu’elle se rassure que ces explications sont vraies. Quant au corps de Mamadou Bah, marié et père de deux enfants, il a été ramené dans son village à Dinguiraye.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin