Le Tribunal de Première Instance de Kaloum a décerné un mandat d’amener contre l’homme d’affaires Aboubacar Bobody Camara, alias « le roi Bobody nana Kouassi 1er », ce lundi 3 juin 2019. Ce mandat fait suite à son refus de comparaître devant le tribunal à l’audience de ce lundi où il est « régulièrement cité » dans un dossier correctionnel, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Aboubacar Bobody Camara, est poursuivi avec sa maman, Hadja Mabinty Yattara, et son frère, Salifou Camara (Papin), pour violence, injures, menaces et vol au préjudice de la veuve Camara née Yarie Keïta. Cette affaire est pendante devant ce tribunal depuis le 21 janvier 2018. Après plusieurs audiences, le dossier a été programmé ce lundi pour les plaidoiries et réquisitions.

Mais, seul le prévenu Salifou Camara, alias Papin, qui a répondu présent lorsque le dossier a été appelé par le juge Aboubacar Hafia Bah.

Constatant l’absence des deux autres prévenus à savoir Aboubacar Bobody et sa maman, le procureur va solliciter au tribunal d’appliquer l’article478 et suivant du Code de Procédure Pénale. Cette disposition donne droit au tribunal de décerner un mandat d’arrêt contre tout prévenu qui refuse de comparaître sans motif valable. Selon Ousmane Sankhon, « cette affaire a été renvoyée ce lundi pour réquisition et plaidoirie.

Le dossier a été renvoyé en leur présence. Et parmi les 3 prévenus, c’est un seul qui a répondu. Nous trouvons cela anormal et inacceptable. C’est seulement en Guinée qu’on voit ce genre de situations. Le gouverneur de la ville de Conakry a été convoqué et il a comparu. Et Bobody qui réside à Kaloum ici est régulièrement cité mais, sans aucun motif valable, il refuse de comparaître.

En tant que ministère public, je sollicite l’application de l’article 478 et suivant du code de procédure pénale guinéen, de décerner un mandat d’arrêt contre lui avant de renvoyer le dossier pour toujours les réquisitions et plaidoiries », a martelé le procureur.

Pour contrecarrer les arguments du procureur, le conseil des prévenus a fait comprendre au tribunal que l’absence de Hadja Mabinty Yattara est justifiée. « Hadja Mabinty Yattara est allée faire le pèlerinage à la Mecque. Donc là, le motif est valablement justifié. Donc, je vous demande de ne pas suivre le procureur, mais de renvoyer simplement le dossier pour les réquisitions et plaidoiries. Ce jour, je viendrai avec les prévenus. Mais, ne décernez pas de mandat contre eux. Je serai là ce jour avec eux », a-t-il promis.

La défense, par la voix de maitre Salifou Béavogui, va demander au tribunal de suivre les réquisitions du procureur. « Il faut exiger la comparution de Bobody Camara. Il est régulièrement cité dans ce dossier, mais actuellement le prévenu est en train de parader avec les autorités. Il faut exiger sa comparution par l’application de l’article 478 et suivant », a sollicité l’avocat.

Au terme de ses observations, plus ou moins longues, le juge Aboubacar Hafia Bah a, dans sa décision, décerné un mandat d’amener contre Aboubacar Bobody Camara avant de renvoyer le dossier au 17 juin 2019 pour les réquisitions et plaidoiries.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com