Comme d’habitude, la célébration de l’Aïd El Fitr, la fête marquant la fin du Ramadan a été une occasion pour les autorités politiques et religieuses de notre pays de formuler des prières mais aussi d’évoquer certains sujets de préoccupation.

A Labé par exemple, l’un des sujets qui fait débat actuellement, c’est celui relatif au meurtre d’un étudiant, violenté par des agents des forces de l’ordre. Le député de cette ville en a profité pour appeler à des mesures permettant de retrouver et sanctionner les auteurs de cet acte, rapporte un correspondant de Guineematin.com sur place.

A Labé, toutes les autorités : gouverneur, préfet, maire et le député uninominal de cette ville ont passé la prière marquant la fête du Ramadan à Bowoun Loko. Et, c’est le grand imam de la ville qui a officié la prière sur place. Dans son sermon, Elhadj Mamadou Badrou Bah a formulé des prières et des exhortations à l’endroit des fidèles musulmans.

Elhadj Mamadou Badrou Bah

« Vous n’êtes pas sans savoir que notre pays traverse actuellement une phase inquiétante. C’est pourquoi, nous demandons à tout un chacun de formuler des prières et des bénédictions pour que notre pays demeure dans la paix. A Labé, nous traversons un moment difficile : il ne pleut pas comme d’habitude. Formulons des vœux pour que Dieu nous protège et qu’il nous donne de la pluie. Aux jeunes, nous les exhortons à obéir leurs parents. Quant aux autres fidèles musulmans, qu’ils demeurent dans la foi en Dieu.

Après le mois de Ramadan, continuez à adorer Dieu ; rappelez-vous que l’être humain change à travers l’évolution de son âge ; rappelez-vous qu’il y a des gens que ne font que diviser les personnes, rappelez-vous qu’à l’au-delà tout un chacun se verra payé à la hauteur de ses actes. Et ce jour, les regrets n’ont pas d’importance, aucun pardon ne sera entendu. Donc, répentissez-vous pendant qu’il est temps, car c’est la seule voie pour entrer au paradis », a demandé le leader religieux de Labé.

De son côté, le député uninominal de Labé a souhaité bonne fête à ses concitoyens avant d’évoquer un sujet qui le préoccupe actuellement. Il s’agit du meurtre d’un étudiant violenté par des policiers à l’université de Labé. L’honorable Cellou Baldé a appelé à la justice pour ce jeune. « Quel que soit ce qui s’est passé à Hafia (où se trouve l’université de Labé) , quel que soit l’acte de vandalisme qui a caractérisé la manifestation, je condamne fermement la perte en vie humaine qui s’est passée à Hafia.

Hon. Cellou Baldé

Le jeune Boukariou était venu dans l’intention d’étudier et rentrer avec un diplôme. Les forces de l’ordre doivent répondre de leurs actes suite à cet événement malheureux. C’est pourquoi je lance un appel à toutes les autorités judiciaires locales, de faire tout ce qui est de leur ressort pour que la vérité puisse jaillir dans cette affaire. Que les commanditaires de cet acte soient arrêtés et traduits devant les cours et tribunaux. Que les sanctions nécessaires soient prises à leur encontre », a lancé le député de l’UFDG.

A rappeler que selon les autorités administratives de Labé, une enquête a été ouverte sur le meurtre de cet étudiant, causé par une bavure policière.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin