Campées dans l’enceinte du bloc administratif de la préfecture durant tout au long de la journée de ce jeudi, 06 juin 2019, les femmes en colère qui exigeaient le départ sans délai, ni condition du préfet Hadja Gnalen Condé, ont fini par suspendre leur manifestation, tout en rejoignant leurs différents domiciles, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com dans cette préfecture.

Les femmes manifestantes qui ont battu le pavé hier et aujourd’hui pour demander le départ du préfet Gnalen Condé ont fini par quitter l’enceinte du bloc administratif de la préfecture où elles régnaient en maitresses des lieux.

Après une première tentative ratée par Aboubacar Makhissa Camara, qui avait appelé au téléphone en demandant aux femmes de quitter les lieux, il a finalement décidé de se présenter devant elles pour leur parler en face. Après des heures d’échanges, les femmes manifestantes ont fini par libérer l’enceinte du bloc administratif de la préfecture.

Devant elles, le directeur national des impôts a rappelé que « c’est seulement le président de la République qui peut signer un décret pour nommer ou enlever un préfet… C’est pourquoi, nous vous demandons de quitter la cour de la préfecture et de rentrer chez vous. C’est vous qui l’avez élu président de la République ; donc, restez derrière lui. Il va trouver une solution à ce problème ; mais, nous vous demandons de rester calme », a-t-il plaidé.

Peu après cette sensibilisation, au moment même où la délégation se retirait de la foule, les manifestantes également rangeaient leurs affaires pour quitter l’enceinte du bloc administratif de la préfecture.

Désormais, les regards de ces femmes manifestantes sont tournés vers le professeur Alpha Condé dans le secret espoir qu’il ne tardera pas à révoquer Gnalen Condé de ses fonctions. Et si tel n’est pas le cas, les manifestantes n’excluent pas de reprendre leur mouvement de protestation. En attendant, madame Gnalen Condé et son équipe pourront avoir accès à leurs bureaux dès demain, vendredi 07 juin 2019.

De Fria, Siba Guilavogui, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin