Le corps sans vie d’un jeune enseignant, en état de décomposition avancée, a été retrouvé hier, mercredi 05 juin 2019, à Khaliakhori, district relevant de la sous-préfecture de Damakhania, dans la préfecture de Kindia. La victime s’est donné la mort par pendaison, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants à Kindia.

C’est dans une maison non achevée, située non loin du domicile familiale du défunt, que le corps de Charles Raymond Tolno, 27 ans, professeur de philosophie dans une école de la place, a été retrouvé. Le corps, en état de putréfaction, était encore pendu à l’aide d’une corde. Faya Ouendouno, un ami de la victime, a été l’un des premiers à faire cette horrible découverte. « J’’étais couché, lorsque j’ai été alerté par ma fille et son amie qui m’ont informé qu’il y a quelque chose qui sent mauvais dans une maison à proximité.

Etant père de famille, je me suis donné la peine d’aller voir. Arrivé là-bas, j’ai vu le corps que je n’ai pas pu reconnaître. Selon mes informations, la victime avait frappé sa maman et l’a blessée. Le lendemain, tout le monde était sous le choc du fait qu’il a frappé sa mère. Après, il est venu présenter des excuses. Il était même déshabillé. Donc depuis ce jour, je l’ai perdu de vue », témoigne Faya Ouendouno.

Après la découverte, Dr Koulidy, un médecin en service à l’hôpital régional de Kindia, s’est rendu sur les lieux pour faire un constat. Il conclut que Charles Raymond Tolno s’est effectivement donné la mort par pendaison. « C’est une réelle pendaison. Il avait ouvert la bouche, donc c’était une sorte de suffocation. Il était vraiment asphyxié, il ne pouvait plus s’en sortir. Et, ce ne pas une pendaison récente parce que le corps était en état de putréfaction avancé. Cela date de plus de 10 jours », a expliqué le médecin.

A côté du corps de la victime, une lettre a été retrouvée. Sur cette lettre, il est écrit ce qui suit : « Je suis vraiment désolé, mais c’est comme ça que le destin a décidé. Au fait, le pire est que le diable a tourmenté ma vie. Prions donc pour ne pas se faire tenter par le Satan. En bref, je demande pardon à tout le monde, surtout à ma maman et j’aime mes frères pour toujours ».

Le corps de Charles Raymond Tolno a été inhumé dans la localité.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 67 96

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin