La société Ashapura Guinea ressources SARL a repris le projet de Forécariah Guinea Mining SAU, société qui était mise en liquidation. Le contrat d’acquisition de ce projet par cette société indienne a été signé hier mercredi, 05 juin 2019, à Conakry. C’est le ministre des Mines et de la Géologie et le Directeur général de Ashapura Guinea ressources SARL qui ont coprésidé cette cérémonie. L’objectif est de relancer la mine de Forécariah, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le projet de la société Forécariah Guinea Maning Mining SAU a été provisoirement déclaré insolvable le 28 septembre 2014. Le syndic FICADEX a été nommé liquidateur de la société Forécariah Guinea Mining, afin de procéder à la liquidation des actifs de la société. Au terme d’un appel d’offre compétitif, Ashapura, une société de droit indien, a été retenue comme entité pouvant reprendre le projet à travers une procédure de redressement judiciaire en vue de le développer. Ashapura a ainsi payé, dans le cadre de cette procédure, 25 000 000 de dollars.

Ousmane Sylla, expert-comptable, commissaire aux comptes de la société et syndic de liquidation,
Ousmane Sylla

A l’occasion de la cérémonie de signature de cette convention, Ousmane Sylla, expert-comptable, commissaire aux comptes de la société et syndic de liquidation, a indiqué que la principale mission qu’il a eu à mener dans le cadre de la réalisation de ce projet, a été « d’éviter de faire une liquidation classique, c’est-à-dire de vendre les bien individuellement.

Et, j’ai eu le soutien du département, du ministre, du secrétaire général et des autres, pour effectuer, trouver un repreneur potentiel. C’est pour cette raison, que ça a pris un certain temps. Et, il fallait intervenir aussi auprès de la population, pour leur expliquer la procédure que le cabinet avait à prendre. La population, les autochtones, ont compris et nous ont toujours soutenus pendant la période de négociation », a-t-il expliqué.

Sudheer Godobole, Directeur Général de la société Ashapura en Guinée,
Sudheer Godobole

De son côté, monsieur Sudheer Godobole, Directeur Général de la société Ashapura en Guinée, a commencé par dire sa joie de voir cette signature se concrétiser. Selon lui, sa société est présente en Guinée depuis 2016. « La première fois, nous avons signé avec l’Etat guinéen un contrat par rapport à l’exploitation d’un site minier de bauxite à HODA à Télimélé. Par rapport à la présente cérémonie de signature, elle ne concerne pas que la signature d’un contrat, mais il s’agit d’un engagement que nous prenons devant l’Etat guinéen sur ce que nous allons faire dans la réalisation de ce projet.

Après cette signature, la compagnie et le liquidateur, nous irons vers les communautés à Forécariah pour leur expliquer le planning que nous avons en vue, qui est celui de la réhabilitation du port de Konta. Ce projet ouvre un nouveau corridor à part le corridor de Boké et le corridor central de RUSAL à Kindia. Forécariah, c’est un nouveau corridor qui s’ouvre non seulement au fer, mais aussi à la bauxite, parce qu’il y a la bauxite dans cette zone. Donc, le port sera à multi-usage. Après la réhabilitation de ce port qui, avant n’exportait que du fer, nous exporterons la bauxite et d’autres minerais. La capacité va passer de 3 millions (avant) à 10 millions de tonnes par an », a-t-il annoncé.

Abdoulaye Magassouba

Pour sa part, le ministre des Mines et de la Géologie a dit que cette signature concerne différents accords qui portent sur les ententes qu’il y a eues pour la relance de la mine de Forécariah. « Nous avons accompagné le syndic de liquidation de la société Forécariah Guinea Mining dans ce processus et dans ses démarches de consultations. Nous lui avons signifié la priorité du Chef de l’Etat concernant cette mine de Forécariah, cette priorité, c’était la relance de la mine. Et, nous lui avons apporté notre disponibilité, notre appui dans le processus judiciaire de liquidation qui était en cours. Et donc, à l’issue de la mise à concurrence que le syndic a effectuée, une société, en l’occurrence Ashapura, a été sélectionnée.

Le syndic nous est revenu pour demander l’accompagnement de l’Etat, pour donner de la substance à ce projet-là en termes miniers. Parce qu’il y avait les équipements, les installations, les infrastructures mais la mine avait été récupérée par l’Etat. Donc, conformément aux instructions du président de la République, nous lui avons signifié que l’Etat allait accompagner le processus en mettant dans le paquet la mine de Forécariah.

Pour faire simple, nous avons exigé à ce que les actifs portuaires soient rendus à l’Etat en contrepartie de l’appui que l’Etat apportait en mettant à disposition l’actif minier. Et, c’est ce qui a été accepté par le syndic de liquidation après les procédures internes bien-sûr de consultations d’usages », a notamment expliqué Abdoulaye Magasouba.

Enfin, le patron du département des Mines et de la Géologie a dit que ce projet est important en ce sens « qu’il va non seulement permettre de créer de l’activité avec les emplois qui vont avec. Malgré la taille modeste de la mine, l’activité portuaire pourra quand-même apporter des bénéfices au niveau local. Au-delà de ces bénéfices-là, il y a aussi le fait que nous pourrons aussi produire le fer dans le cadre de la diversification de la production minière portée par le président Alpha Condé », a indiqué le ministre.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin