Dans la matinée d’hier, jeudi 06 Juin 2019, une fillette a été victime de viol sur la route de Koumy, dans la commune urbaine de Mamou. La victime est âgée de 4 ans et son bourreau serait un homme à moto dont on ignore encore l’identité, a appris un journaliste de Guineematin.com qui a joint au téléphone le père de la victime.

Selon nos informations, la victime est née en 2015 et réside avec ses parents à Sabou (quartier à traverser pour aller à Koumy). Elle aurait été violée dans un champ. « C’est vers 11 heures que quelqu’un est venu chez moi. Il a demandé à me voir. Il détenait des chaussures et des habits. Il m’a demandé si je reconnais ces chaussures et ces habits. J’ai dit oui, tout ça appartient à ma fille. Mais, j’étais déjà inquiet et désemparé. Je me suis mis à poser mille et une questions. Et, finalement, on m’a dit que c’est quelqu’un qui a violé ma fille en brousse, sur la route de Koumy. J’ai immédiatement pris ma moto pour me rendre sur le lieu qui m’a été indiqué. Arrivé sur place, j’ai trouvé que les gens ont envoyé la fille chez le chef du secteur où je suis me rendu sans attendre. Les gens m’ont suggéré d’attendre le chef du secteur qui était absent ; mais, j’ai protesté en disant qu’il est hors de question d’attendre quelqu’un alors que j’ignore encore l’état de santé de ma fille. J’ai pris l’enfant pour l’envoyer à l’hôpital. Ensuite, je suis allé faire une déclaration à la gendarmerie », a expliqué Abdoulaye Tall, le père de la victime.

Pour le moment, on ignore les circonstances dans lesquelles ce viol s’est produit ; mais, selon monsieur Abdoulaye Tall qui cite un prétendu témoin, l’homme à l’origine de ce viol avait une moto.

« Quelqu’un était en train de labourer dans un champ non loin du lieu du viol. Il a dit avoir entendu le bruit d’une moto. Ensuite, il a entendu quelqu’un jeter des pierres pour cueillir des manges. Il y a eu un petit silence ; puis, il a entendu les pleurs d’une fillette. Il a cru que c’était une femme qui était avec son enfant. Il affirme avoir même dit à la ‘’femme’’ de prendre soin de son enfant ; mais, personne n’a répondu. Et, comme les pleurs ont continué, il s’est dit d’aller voir ce qu’il y avait là-bas. Le temps pour lui d’arriver sur les lieux, le jeune (violeur) a démarré sa moto et s’est enfui. Quand il s’est approché de la fille, il a vu du sang. Il a interrogé l’enfant sur ses parents et la fille a dit mon nom », a expliqué le père de la victime.

Pour le moment, on ignore la gravité des blessures de la fillette. Et, l’auteur de ce viol est toujours en cavale.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin