Comme annoncé précédemment, le Directeur général de l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS), Pr Stanley Okolo, était en séjour de travail en Guinée. Il a bouclé sa mission ce samedi, 08 juin 2019 par la visite du centre de formation, de documentation et recherche bibliographique de la faculté de médecine ainsi que celui du CADESSO (Centre d’Application du Diplôme d’Etudes Supérieures spécialisées en Ophtalmologie), a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Pr Mohamed Lamine Cissé, du centre de formation, de documentation et recherche bibliographie,
Pr Mohamed Lamine Cissé

Au centre de formation, de documentation et recherche bibliographie, première étape de cette visite, le doyen de la faculté des sciences et techniques de la santé, Pr Mohamed Lamine Cissé, a fait savoir que son centre utilise aujourd’hui un programme harmonisé qui a été élaboré grâce à l’OOAS et le CAMES. Et, au-delà de ça, l’OOAS les a appuyés dans la mise en place au sein de leur institution d’un centre informatique qui permet de faire de la recherche documentaire bibliographique, mais aussi d’assurer la formation en ligne des enseignants et étudiants. « La mission était venue voir ce qui se passe au niveau de ce centre depuis sa mise en place et surtout connaitre nos difficultés et ce qu’on a pu obtenir comme résultats », a expliqué le doyen.

Parmi les difficultés citées par Pr Mohamed Lamine Cissé, il y a surtout le manque de connexion internet mais aussi l’envoi des formateurs qui pourront renforcer les capacités des formateurs locaux.

Mme Barry Fatoumata Diallo

Au centre CADESSO, Pr Stanley a également échangé avec le personnel qui, par la voix de madame Barry Fatoumata Diallo, responsable des ressources humaines, a passé en revue le fonctionnement du centre ainsi ses performances dans le domaine de la formation des étudiants guinéens et étrangers.

Au terme de sa visite, le Pr Stanley Okolo s’est dit satisfait de savoir qu’aujourd’hui, beaucoup de pathologies ophtalmologiques sont prises en charge directement dans notre pays. « Cette prise en charge réduit convenablement et de façon drastique le nombre d’évacuations », s’est-il réjoui. Cependant, au niveau du centre CADESSO par exemple, le DG de l’OOAS dit avoir noté la vétusté de certains matériels qu’il faille changer pour éviter tout risque au niveau du DESSO (Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées en Ophtalmologie).

Pr Stanley Okolo

Par rapport à la formation, Pr Stanley Okolo a déploré le départ de beaucoup de partenaires qui étaient impliqués dans le processus. Et, parmi les problèmes qu’il a décelés à ce niveau, se trouvent la prise en charge des formateurs venant de l’extérieur mais également les bourses des étudiants du centre. « C’est un volet sur lequel, je veux travailler à mon retour avec mon staff pour voir dans quelle mesure on peut combler les gaps qui seront présentés », a-t-il annoncé, tout en espérant que l’expérience qu’il a vécue en Guinée lui permettra de faire face aux difficultés ainsi soulevées.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin