Sidiki Camara, procureur de Mamou

Près de 72 heures après les faits, le parquet du tribunal de première instance de Mamou s’est exprimé ce samedi, 08 Juin 2019, sur le viol perpétré le jeudi dernier sur une fillette de 4 ans sur la route de Koumy (à Fitakouna), dans la commune urbaine de Mamou. La victime avait été conduite à l’hôpital régional pour des examens et soins.

Selon le procureur, Elhadj Sidiki Camara, qui a été joint au téléphone par un journaliste de Guineematin.com, le certificat médico-légal qui a été transmis au parquet révèle un « important traumatisme périnéale avec fissures hémorragiques et un important oiden de la marge annale suite à un viol par pénétration annale. La vulve et l’hymen sont intacts, sauf complication ultérieure ». Ce qui conduit le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou d’affirmer que la fillette n’a pas été dépucelée.

« L’interprétation de cette dernière partie de ce certificat permet de dire qu’il n’y a pas eu pénétration sexuelle sur la fille, mais plutôt par voie annale. Il va s’en dire que la fillette n’a pas été dépucelée, sa virginité est intacte », a dit le procureur Elhadj Sidiki Camara.

A rappeler que cette fillette aurait été violée par un homme à moto non encore identifié. Il a pris la poudre d’escampette après avoir fini d’abuser de sa victime.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin