image d’archive

Le drame s’est produit le samedi dernier, 08 Juin 2019, à Kendouma, dans la sous-préfecture de Boulliwel, préfecture de Mamou. Mamadou Aliou Diallo, âgé de 15 ans, a « involontairement » ouvert le feu sur sa jeune sœur, âgée d’un an et trois mois. La victime qui a été atteinte au niveau de la tête a rendu l’âme sur le champ, a appris un journaliste de Guineematin.com du parquet de Mamou.

Selon nos informations, c’est le vendredi dernier (la veille du meurtre de sa sœur) que Mamadou Aliou Diallo est allé soustraire frauduleusement le fusil de chasse calibre 12 de son oncle. Et, ce fusil contenait une balle.

« Il a confié le fusil à sa mère. Et, le samedi 08 juin, à l’heure du repas, sa maman lui a demandé d’enlever le fusil au vu de ses sœurs. Donc, voulant désarmer ledit fusil en enlevant la balle de la chambre à feu, par imprudence, le canon orienté vers ses sœurs, le coup est parti et a atteint la plus jeune de ses sœurs utérines du nom de Aïssata Simity Sidibé, âgée d’un an et trois mois au niveau de la tête. Elle a rendu l’âme sur le champ », a expliqué le procureur, Elhadj Sidiki Camara, qui a dépêché une équipe d’officiers de police judiciaire de la brigade de recherche de la gendarmerie à Kendouma.

Aux dernières nouvelles, Mamadou Aliou Diallo a été interpellé et présenté au parquet du tribunal de première instance de Mamou. « À l’heure qu’il fait, j’ai saisi un juge d’instruction pour une information judiciaire pour homicide involontaire », assure le procureur, Elhadj Sidiki Camara.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin