Les plaidoiries se sont poursuivies ce lundi, 10 juin 2019 devant le tribunal criminel de Dixinn dans le dossier de la prise d’otage et séquestration de l’opérateur économique Elhadj Alpha Souleymane Baldé. Aujourd’hui, c’était au tour des avocats de la défense de plaider. Et, l’un d’eux a appelé à la clémence du tribunal envers ses clients, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Après les réquisitions du procureur et les plaidoiries de la partie civile, la parole était aux conseils de la défense ce lundi. Et, c’est d’abord maître Thierno Amadou Barry qui est passé pour sa plaidoirie. L’avocat a soutenu que dans cette affaire, aucune preuve qui prouve la culpabilité des accusés n’a été présentée devant le tribunal. Il rappelle d’ailleurs que le parquet et la partie civile ont fait cas de l’utilisation d’armes et de cagoules par ses clients au cours de leur opération. « Mais ni les armes, ni les cagoules n’ont été présentées ici comme éléments de preuve », a fait remarquer l’avocat.

Selon lui, le parquet est allé vite en besogne, en demandant, dans ses réquisitions, la condamnation des accusés à 30 ans de réclusion criminelle. « Je vous demande de ne pas tenir en compte les réquisitions du procureur qui vous demande 30 ans de réclusion criminelle. Je vous demande de rester dans la fourchette de 5 à 10 ans, en rejetant les sollicitations de la partie civile qui demande une somme excessive de 300 milliards de francs guinéens. Je vous prie d’accorder une seconde chance à mes clients. Donc je sollicite la clémence du tribunal », a plaidé maître Thierno Amadou Barry.

De son côté, maître Mohamed Abou Camara, a demandé tout simplement au tribunal de renvoyer ses clients des fins de la poursuite parce que, selon lui, ils ne sont pas coupables des faits pour lesquels ils sont poursuivis. « Si ces accusés sont des délinquants, ils ne sont pas des délinquants dans ce dossier. Donc je vous demande de les renvoyer des fins de poursuites pour crime non constitué », a lancé cet autre avocat de la défense.

A rappeler que 5 personnes sont poursuivies dans cette affaire de prise d’otage et séquestration d’Elhadj Alpha Souleymane Baldé. Il s’agit de Saa David Kamano, Lamine Kanté, Sékou Oumar Keita, Abdoul Mazid Diallo et Mohamed Sidy Diallo. Les trois premiers sont détenus depuis le 02 septembre 2016 à la maison centrale de Conakry, tandis que les deux autres sont en fuite.

Selon l’accusation, après avoir pris l’opérateur économique en otage, le groupe a réclamé une rançon de 300 mille dollars à sa famille contre sa libération. C’est après le payement de 105 mille dollars et 5 millions de francs guinéens que trois personnes, accusées d’appartenir au groupe de preneurs d’otage, ont été arrêtées et placées sous mandat de dépôt et l’otage a été libéré.

Le verdict du tribunal criminel de Dixinn sur cette affaire est attendu le 24 juin 2019.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com
Tel: 620 589 527/ 654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin