Le taux élevé d’échec au Baccalauréat (près de 74% 2018) interpelle différents acteurs de la société. Le projet « 224 objectif Bac » vise donc à mobiliser des enseignants volontaires et les déployer auprès des élèves candidats cette année pour un appui pédagogique.

Selon le Coordinateur, il s’agit « d’aider et d’asseoir les connaissances des élèves de la terminale tous profils confondus, dans les différentes matières fondamentales avant le jour de l’examen », explique le Mohamed Ali.

Pendant une dizaine de jour (22 juin au 04 juillet), une soixantaine d’enseignants volontaires sera mobilisé et déployé dans différentes préfectures de la région de Mamou (Pita, Dalaba et Mamou). « C’est dans ces préfectures que nous allons expérimenter le projet, parce que c’est là où on a enregistré le plus faible taux d’admission l’année dernière. Sur 1898 candidats seulement 265 ont été admis. Soit 13,96%. », justifie-t-il.

Selon les initiateurs la réussite de ce projet dépend aussi de la Contribution des bonnes volontés pour la prise en charge (Transport, hébergement et restauration) des volontaires. C’est pourquoi ils sollicitent l’implication de chacun à ce projet social.

Par ailleurs, un comité d’enseignants expérimentés est chargé de faire la sélection, et former les 63 bénévoles, pendant deux jours avant leur déploiement sur le terrain.

Ismael Nabé

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin