Le président guinéen, Alpha Condé, et son homologue tchadien, Idriss Déby Itno, ont lancé ce mardi, 11 juin 2019, les travaux du forum sur les énergies renouvelables en Afrique. Un cadre de concertation entre les différents acteurs évoluant dans le secteur énergétique du continent qui se tient à Conakry. Entamés hier lundi, les travaux vont s’étaler sur quatre jours, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

En procédant au lancement officiel de ces travaux, les deux chefs d’Etat ont saisi l’occasion pour faire l’état des lieux en ce qui concerne l’électrification du continent à travers les énergies renouvelables, qui sont moins polluantes. Le président Alpha Condé qui est en même temps le coordinateur de l’Initiative Africaine des Energies Renouvelables (AREI), s’est dit honoré du fait que son pays abrite ce forum, premier du genre en Afrique.

Selon lui, « ce forum permettra aux acteurs tant publics que privés, d’échanger leurs expériences sur la manière de relever le défi lié à l’énergie durable en Afrique, sur les moyens d’accroître les investissements par le biais d’un large éventail d’actions tels que l’amélioration des cadres réglementaires, le soutien par la création d’entreprises et le renforcement entre partenaires du secteur public et privé. Mais, comme l’a dit Idriss Déby, nous voulons l’énergie renouvelable. Mais l’Afrique a des besoins extrêmement importants. Donc, dans un premier temps, nous sommes obligés de faire l’énergie mixte. C’est-à-dire, en attendant qu’on ait la capacité d’avoir à tout temps l’énergie pour assurer nos besoins, on continue quand-même à utiliser l’énergie fossile. Le président Kagamé a dit qu’il vaut mieux une mauvaise énergie que pas d’énergie du tout. Je crois qu’il a raison », a-t-il dit.

Poursuivant, Alpha Condé a rappelé que « le forum mettra en exergue les perspectives de l’initiative de l’Afrique sur les énergies renouvelables AREI, plus particulièrement la manière dont l’initiative permettra de cibler les investissements privés dans le secteur des énergies renouvelables en Afrique pour contribuer à l’amélioration des objectifs de l’agenda d’abord 2020 pour les 10 gigas watt et l’agenda 2030 pour les 63 gigas watt ».

Le chef de l’Etat guinéen a, enfin, remercié les partenaires qui ont contribué à l’organisation de cette rencontre, dont l’Union africaine et l’Union européenne.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin