Joséphine Dounamou, une prostituée, âgée de 35 ans, a trouvé la mort hier lundi, 10 juin 2019, dans un motel à Kintinia, dans la préfecture de Siguiri. Deux personnes ont été interpellées dans le cadre de l’enquête ouverte par la police sur cette affaire, a appris le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

C’est Kémo Kamano, un des employés du propriétaire du motel en question, qui a été le premier à découvrir le corps sans vie de la victime dans une chambre de passe. Informé, le propriétaire du motel demande à ses travailleurs d’aller enterrer nuitamment le corps. Mais, pendant que Kémo Kamano et Raymond Millimono partaient enterrer la défunte en cachette, ils ont été interpellés par la police communale de Kintinia.

« C’est à 14 heures que j’ai retrouvé la défunte, morte dans une chambre du motel, j’ai informé mon patron, puis après la police et l’hôpital. Après, le patron m’a grondé en disant que je ne devais pas informer la police. A 20 heures, il m’a ordonné de prendre le corps pour aller l’enterrer », a expliqué Kémo Kamano, après son arrestation.

Les deux jeunes interpellés avec le corps ont été mis à la disposition de la police locale, dirigée par le commandant Sékou Mara. « Hier nuit, le maire m’a informé que leurs brigades ont interpellé deux jeunes avec un corps. Ces jeunes ont été mis à notre disposition. Pour le moment, nous sommes sur les enquêtes.

Selon les premières informations que nous avons reçues, la fille a trouvé la mort depuis 14 heures, ils ont gardé le corps jusqu’à 20 heures pour aller jeter le corps », a dit l’officier de police.

A noter que le propriétaire du motel, lui, s’est enfui juste après l’arrestation de ses deux employés, qui tentaient de se débarrasser du corps.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin