Le DPE de N’zérékoré poursuit sa tournée dans les différentes directions sous-préfectorales de l’éducation relevant de sa juridiction. Après l’étape de Koulé Yakéta mardi, Moussagbè Diakité et la délégation qui l’accompagne se sont rendus hier mercredi, 12 juin 2019 à Gouécké où ils ont rencontré les responsables éducatifs, les enseignants, les notables et plusieurs élèves des sous-préfectures de Gouécké, Womey et Soulouta. Ils ont échangé sur les préparatifs des examens nationaux de cette année, rapporte le correspondant de Guineematin.com à N’zérékoré.

C’est la maison des jeunes de Gouécké qui a servi de cadre à cette rencontre d’échange et de sensibilisation. Après la présentation des 10 noix de colas par la notabilité, l’honneur est revenu à Cécé Dounamou, directeur sous-préfectoral de l’éducation de Gouécké de planter le décor. « La présente visite de travail du DPE qui s’inscrit dans le cadre de l’organisation et du bon déroulement des examens nationaux dans notre pays, est une réelle satisfaction pour tous les parents d’élèves et enseignants des trois sous-préfectures.

L’initiative que vous avez prise pour le regroupement des sous-préfectures dans un centre donné, favorise des échanges fructueux entre les acteurs de l’éducation à la base. Ce qui produit des effets positifs dans le déroulement des examens. Cela se traduit par le calme, la sérénité, le respect des règlements généraux des examens et la réussite des candidats », a-t-il déclaré.

Prenant la parole, le directeur préfectoral de l’éducation de N’zérékoré, Moussagbè Diakité, a expliqué l’objet de sa tournée. « Aujourd’hui, nous avons fait le déplacement pour Gouécké, nous étions hier à Koulé. Nous avons tenu les 24, 25 et 26 mai, des ateliers préparatoires des examens nationaux session 2019, où tous les DPE de Kankan et de N’zérékoré étaient présents avec les inspecteurs régionaux, il y a eu trois centres de regroupement. Donc, après l’atelier, il faut venir immédiatement pour faire la restitution », a-t-il souligné.

En ce qui concerne les préparatifs des examens nationaux, le DPE a indiqué que « les semi-internats et internats sont interdits pendant la période des examens ; il est interdit qu’un enseignant regarde la copie d’un candidat ; le port du voile et des habits collants, les chaussures fermées est formellement interdit dans les centres ; les calculatrices et les téléphones sont aussi interdits. Quiconque sera pris, la personne va servir d’exemple aux autres. Et, celui qui viendra pour sa défense, lui aussi sera arrêté et mis à la disposition de la justice. Nous passons de l’étape de la sensibilisation à la sanction. Alors, il est temps pour vous de vous débarrasser de tout et de vous mettre à la tâche », a-t-il lancé.

Au sortir de la rencontre, Élise Bamba, directrice de l’école primaire de Soulouta Centre 1, a salué cette initiative du DPE de N’zérékoré. « Cette rencontre me va droit au cœur parce qu’avant les examens, il faut très bien préparer le terrain pour que les enfants puissent passer les examens dans les bonnes conditions. Et au retour, nous allons faire la restitution au niveau des élèves et des enseignants pour qu’ils puissent éviter des sanctions ou des fraudes au niveau des centres des examens », a promis la directrice.

La ville de N’zérékoré constituera la dernière étape de cette tournée de sensibilisation ce jeudi, 13 juin 2019. Les sous-préfectures de Samoe, Yalenzou, Bounouma et la Direction Communale de l’Education de N’zérékoré sont conviées à cette rencontre.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224 620 16 68 16/666 89 08 77

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin