Dans un communiqué signé de son responsable des opérations, la Coordination nationale du Front national pour la défense de la démocratie (FNDC) annonce deux blessés graves et que huit personnes ont été arrêtées par les autorités de N’zérékoré. C’était à l’occasion de la marche empêchée de ce jeudi, 13 juin 2019, contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Ci-dessous, Guineematin.com vous propose le communiqué du FNDC :

Situation de N’zerekoré à 15h 30

L’antenne régionale du FNDC_ N’Zérékoré a organisé une marche pacifique, ce jeudi 13 Juin 2019 pour le respect de la constitution de mai 2010. A travers cette marche la population de la Guinée Forestière a voulu exprimer au nom de la liberté d’opinion, son désaccord au projet de troisième mandat pour Monsieur Alpha CONDE.

Malgré le caractère républicain de la démarche des membres du FNDC_ N’Zérékoré, la police et la gendarmerie aux ordres de Monsieur Alpha CONDE Président de la République ont brutalisé, violenté et arrêté les militants de la démocratie.

Pour l’heure, on dénombre huit (8) arrestations, deux (2) blessés graves (Mamady CONDE et Rosé LAMAH dans le coma).

La coordination nationale du FNDC regrette et condamne ces violences préméditées par les autorités de N’Zérékoré.

Par ailleurs, le FNDC félicite les braves populations de N’Zérékoré pour leur mobilisation et leur détermination à défendre la constitution.

Le FNDC invite tous les citoyens à rester mobilisés, pour préserver les acquis démocratique chèrement conquis par le vaillant peuple de Guinée.
Ensemble, unis et solidaires nous vaincrons.

Conakry, le 13 Juin 2019

La coordination Nationale

Le Responsables des Operations

Ibrahima DIALLO

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin