Abdoul Karim Bah et Thierno Madjou Bah ont comparu ce vendredi, 14 juin 2019 devant la Cour d’Appel de Conakry. Ils sont accusés d’avoir ôté la vie de Thierno Malal Baldé en 2016 dans la préfecture de Pita. Arrêtés, jugés et condamnés respectivement à 10 ans et 5 ans de prison par le tribunal criminel de Mamou, ils ont interjeté appel de la décision au niveau de la Cour d’Appel de Conakry, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon nos informations, c’est au mois d’avril 2016 que le corps sans vie de Thierno Malal Baldé a été retrouvé à Pita. Après les enquêtes, trois suspects ont été cités par les services de renseignement. Il s’agit de Thierno Madjou Bah, Abdoul Karim Bah et Amadou Tidiane Sow. Ces trois suspects ont été aussitôt arrêtés et placés sous mandat le 1er mai 2016.

Au terme de leur procès, Abdoul Karim Bah et Thierno Madjou Bah ont écopé respectivement de 10 ans et 5 ans de réclusion criminelle. Amadou Tidiane Sow, lui, a été reconnu non coupable et remis en liberté. Le 19 février 2017, les accusés ont relevé appel de cette décision et leur nouveau procès s’est ouvert ce vendredi devant la Cour d’Appel de Conakry.

A la barre, ils ont, tous les deux, nié les faits. « C’est sur la base de simples déclarations faites par des gens qu’ils nous ont arrêtés. Nous n’étions même pas présents sur les lieux du crime. Et, c’est à des endroits différents qu’ils nous ont interpellés. On ne connaît rien de cette affaire », ont assuré les deux jeunes.

Après avoir entendu les accusés, la Cour a renvoyé l’affaire au vendredi prochain, 21 juin 2019 pour la comparution de la partie civile, absente à cette audience.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin