Depuis le début de la polémique sur la volonté du président Alpha Condé de modifier la constitution pour s’éterniser au pouvoir, l’ancienne président du Conseil National de la Transition (CNT), Hadja Rabiatou Sérah Diallo, ne s’est pas fait entendre. Une attitude que ne comprend pas le vice-président de l’UFDG, Dr Fodé Oussou Fofana.

A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti de ce samedi, 15 juin 2019, l’opposant a demandé à l’actuelle présidente du Conseil Economique et Social (CES) de sortir de son silence pour clarifier sa position sur la question, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Pour lui, il est inadmissible que celle qui a présidé le CNT, l’institution qui a rédigé l’actuelle constitution, reste silencieuse sur le débat en cours autour d’un changement de cette constitution, dont le seul but est de permettre au président Alpha Condé de s’offrir un troisième mandat. « Je voudrais lancer un appel à Hadja Rabiatou Serah Diallo, puisque je considère qu’elle ne doit pas être silencieuse. Elle a été présidente du Conseil National de la Transition qui a élaboré l’actuelle constitution. Elle ne doit pas se taire à cause d’un poste ou bien comme si elle n’est pas concernée », estime Fodé Oussou Fofana.

En plus de l’ancienne syndicaliste, le vice-président de l’UFDG a également souhaité l’implication du grand imam de Conakry, Elhadj Mamadou Saliou Camara, de l’archevêque de Conakry, Mgt Vincent Koulibaly, des coordinations régionales ainsi que tous les proches du Président Alpha Condé. Cela, dit-il, afin de faire éviter à la Guinée une crise aux lendemains incertains. « Il ne faut pas forcer la situation avec ce qui se passe et ce qui s’est passé à N’zérékoré. Nous avons connu des violences dans ce pays avec l’empoisonnement bidon de l’eau à Conakry et ses conséquences à Kankan, Siguiri et Kouroussa. Aujourd’hui, l’exemple de N’zérékoré doit dire à monsieur Alpha Condé d’arrêter.

Quand ça commence, on ne sait pas quand ça va finir. Nous voulons la paix pour ce pays. Nous considérons que monsieur Alpha Condé s’est battu pendant 40 ans, il a eu 2 mandats, il faut qu’il accepte, pour le bien du pays, pour ne pas que le sang coule dans ce pays, pour ne pas que les enfants continuent à mourir, pour ne pas qu’il y ait un problème ethnique dans ce pays et pour ne pas qu’il y ait des confrontations entre les Guinéens. Il doit accepter de faire un discours », a dit le président du groupe parlementaire de l’UFDG à l’Assemblée nationale.

D’ailleurs, l’opposant ne trouve pas la peine que le Président Alpha Condé continue de cacher ses intentions. « Ce n’est pas la peine de faire semblant comme s’il (Alpha Condé, ndlr) n’est pas au courant. Il est le Président de la République, il sait ce qui se passe dans ce pays. Il ne doit pas se taire, il doit dire quelle est sa position », insiste Dr Fodé Oussou Fofana.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin