Lire Opinion : Logé dans la poule B au côté du Nigéria, du Madagascar, et du Burundi, le Syli National de la Guinée fera face à l’un des néophytes de la Compétition. Le Madagascar sera le premier adversaire des protégés de Paul Put pour son premier match à la CAN. En prélude à la compétition, le technicien Belge venu en 2018 a dévoilé une liste de 23 joueurs conformément aux exigences de la CAF. Malgré une blessure contractée avant la finale de la champions league Européenne, le joueur de Liverpool Naby Kéita a son nom qui y figure. Sachant qu’il ne peut pas compter sur l’ancien milieu de terrain de Leipzig, Paul va devoir trouver une solution au milieu de terrain. Son arrivée en sélection a procuré à ses coéquipiers autant de joie qu’on peut en trouve sur le casino en ligne betFIRST. Son onze de départ contre le Madagascar reste aussi un souci, car pour tous ces matchs de préparation, sa formation n’a connu que des défaites. La dernière en date est celle contre le Bénin concédée le 11 mars dernier à Marrakech au Maroc. Quel onze de départ pourrait aligner Paul Put pour son entrer en lice contre les Malgaches ? Plusieurs possibilités s’offrent au Belge. Il peut s’appuyer sur le onze d’un match référence ou se baser sur les performances de ses poulains au cours des rencontres amicales.

Première alternative : Un onze proche de celui contre la Côte d’Ivoire à Conakry

Pour éviter les calculs lors du dernier match de groupe, il faudra mieux démarrer la compétition en remportant le premier match. Pour cette raison, il faut ainsi miser sur les hommes en mesure de livrer les batailles et de les gagner. Le onze de départ dans ce cas pourrait être proche de celui qui a obtenu le match nul contre les Éléphants de la Côte d’Ivoire à domicile lors de la 5ème journée des éliminatoires de la CAN, ou encore celle qui a qualifié le pays. Si Paul Put choisi cette option, la seule équation qu’il aura à résoudre sera celle de Naby Kéita. Dans ce cas, Put pourrait le remplacer par l’un de ses milieux avec qui il a fait les rencontres de préparation.

Autre option

Au vu des résultats obtenus au cours des rencontres amicales, Paul Put peut décider de chambouler son effectif et opérer quelques changements. La forme du moment joue beaucoup dans une compétition d’une grande envergure telle que la CAN. Or, après les rencontres amicales, d’autres joueurs peuvent afficher une baisse de forme, tandis que certains livreront une copie parfaite de leur rendement. Cette situation pourrait faire changer d’avis au technicien Belge.

Le onze probable

Gardien de but : Paul Put devrait faire vraisemblablement confiance Aly Keita. Le gardien de but de Ostersunds SK en Suède a les faveurs de son coach. Il a l’avantage d’avoir livré la plupart des rencontres des éliminatoires de la CAN. Sauf grande surprise ou blessure, il sera le dernier rempart du Syli National en terre Egyptienne.

Défense : En défense, on pourrait retrouver le Nancéen Ernest Séka, le joueur de Francfort en Allemagne Simon Fallette, le Toulousain Issiaga Sylla, et le Caenais Baissama Sankoh. Cette défense a déjà joué ensemble une fois. Elle peut être reconduite pour ce match d’ouverture.

Milieu de terrain : Le milieu de terrain connaîtra nécessairement de modification à cause de l’absence de Naby Kéita. Cette situation va obliger Paul à changer ses plans pour le début de la compétition. Nous pourrons aussi avoir au milieu de terrain le Napolitain Amadou Diawara, le joueur de l’Olympiakos en Grèce Mady Camara et Ibrahim Cissé, le joueur de Fulham en Angleterre. Ibrahima Cissé fera son entrée en place de Naby Kéita.

Attaque : En attaque, on peut avoir Ibrahima Traoré de Borussia Mönchengladbach, le Bordelais François Kamano et Mohamed Yattara de l’AJ Auxerre. Ce trio a aussi déjà joué ensemble de par le passé.

Sorti premier de sa poule lors des éliminatoires dans le groupe H devant la Côte d’Ivoire, le Syli National de la Guinée connait une légère difficulté pour sa préparation. La véritable équation qui se dresse devant Paul Put et son staff technique est quel onze il faut aligner contre le Madagascar pour son premier match de la CAN. La réponse à ce problème pourrait se retrouver dans l’ossature ayant battu la Côte d’Ivoire au Stade Félix Hounphoët Boigny et ayant contraint la même formation au partage des points au stade du 28 Septembre. Mais un facteur peut être déterminant : La prestation des joueurs lors des rencontres amicales.

Ce contenu n’engage pas Guineematin

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin