Le Guatemala arrête 24 Haïtiens et Guinéens en route vers les USA

17 juin 2019 à 10 10 06 06066

Guatemala, 16 juin 2019 (AFP) – La police du Guatemala a annoncé samedi l’arrestation dans une gare routière de la capitale de 24 migrants haïtiens et guinéens qui tentaient de se rendre illégalement aux Etats-Unis.

Vingt des personnes interpellées sont originaires d’Haïti et quatre de Guinée. « Parmi eux se trouvent six femmes et un mineur », a déclaré le porte-parole de la police, Pablo Castillo.

Les 24 migrants ont été arrêtés alors qu’ils descendaient d’un autobus en provenance de Chiquimula, près de la frontière avec le Honduras.

Vendredi, la police guatémaltèque avait déjà arrêté près de la frontière mexicaine 13 migrants originaires du Cameroun et du Burkina Faso.

Le Guatemala est un point de départ et de passage des caravanes de migrants qui, depuis l’automne 2018, se dirigent vers le Mexique et la frontière des Etats-Unis, provoquant la colère du président américain Donald Trump et des tensions entre Washington et Mexico.

Ces migrants proviennent pour la plupart d’Amérique centrale, mais souvent aussi d’autres pays du continent comme la Colombie ou Cuba, et parfois d’Afrique.

AFP

Lire

Interdit du parking et du salon VIP de l’aéroport de Conakry : Cellou Dalein explique tout à Guineematin

17 juin 2019 à 1 01 12 06126

Comme indiqué dans une de nos précédentes dépêches, le chef de file de l’opposition guinéenne est rentré dans la soirée d’hier, dimanche 16 juin 2019, de son bref séjour à Abidjan, République voisine de Côte d’Ivoire. A un reporter de Guineematin.com qui l’attendait à l’aéroport, Elhadj Cellou Dalein Diallo a accepté de revenir sur l’incident qui a fait grand bruit à son départ : le refus de son accès au parking et salon VIP de l’aéroport de Conakry par les autorités guinéennes.

« Je suis arrivé comme d’habitude au barrage qui donne accès au parking VIP. Les gardes qui étaient là m’ont fait savoir qu’ils ont reçu des instructions et que je ne peux pas passer. Croyez-moi, j’en ai ri… J’ai dit :  »ah bon ? (Mais, ça ne m’étonne pas, nous sommes en Guinée…)

J’ai dit : c’est vrai ? Pourquoi ?’’. Et, ils ont dit qu’ils ont reçu des instructions, que ça vient d’en haut et que je ne dois pas accéder au parking VIP.

J’ai dit : ‘’attendez ! Vous êtes au sérieux là ?’… Ils ont dit ‘’Monsieur le Premier ministre, on est au sérieux. C’est des instructions qu’on a reçues’’. J’ai dit : ‘’écoutez, il n’y a pas de soucis. Je ne pourrai pas traîner ici, je vais continuer. Je sais que ce n’est pas vous’’.

Ils ont dit : non, habituellement, dès qu’on vous aperçoit, on lève le barrage et vous passez. Mais, là, les instructions sont fermes, on ne peut pas vous laisser passer. J’ai dit : très bien !

Alors, je suis descendu de ma voiture, j’ai pris mon trôlait et je suis allé à pieds. Et, aujourd’hui, en revenant, bien entendu, j’ai considéré que le salon et le parking VIP me sont interdits. Donc, je suis passé avec les autres passagers, Mais, c’est plus agréable… ».

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo était à l’aéroport de Conakry pour Guineematin.com

Lire

Cellou Dalein à l’aéroport de Conakry : « je ne me bats pas pour des avantages… »

17 juin 2019 à 0 12 45 06456

Voulant sortir du pays pour un bref séjour privé en Côte d’Ivoire voisine, le président de l’UFDG s’est retrouvé, malgré lui, au cœur d’une polémique, notamment sur le statut et privilèges qui devraient être accordés à une personnalité de son rang. Ancien ministre des Transports, ancien Premier ministre, député et chef de file de l’opposition guinéenne, Elhadj Cellou Dalein Diallo a été empêché d’accéder au parking et au salon VIP de l’aéroport international de Conakry. C’était dans la soirée du mercredi dernier, 12 juin 2019.

En revenant d’Abidjan ce dimanche, 16 juin, le principal adversaire du régime Alpha Condé s’est fondu dans la foule de passagers, se comportant comme un citoyen lambda. Même s’il se faisait chaque fois découvrir par des cris « Prési ! Prési » des partisans et anonymes, surpris de le voir si près d’eux, le chef de file de l’opposition guinéenne s’est mis dans la file pour se faire cacheter le passeport et sortir par la porte des simples passagers. « C’est plus agréable », a commenté le leader politique, réputé l’un des plus populaire d’Afrique de ces dix dernières années. L’opposant était interrogé par un reporter de Guineematin.com qui était à l’aéroport international Conakry Gbessia dans la soirée de ce dimanche.

« Je ne me bats pas pour des avantages ! Je me bats pour des valeurs », a précisé Elhadj Cellou Dalein Diallo. Précisant les raisons fondamentales de son combat politique, le patron de l’UFDG a indiqué que son opposition au régime Alpha Condé n’est pas menée pour tirer un quelconque profit personnel. L’opposant a précisé que son souci majeur a toujours été et demeure celui de permettre à notre cher pays de vivre « dans une société plus juste, avec une démocratie apaisée, un Etat de droit, dans une société au sein de laquelle tous les fils du pays se sentiront unis autour des valeurs et à l’appartenance à cette nation qu’est la Guinée ».

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo était à l’aéroport de Conakry pour Guineematin.com

Lire