L’exploitation artisanale de l’or continue d’endeuiller des familles à Siguiri. Trois personnes ont péri dans un nouvel éboulement survenu hier, dimanche 16 juin 2019, dans une mine d’or à Kintinia, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

C’est dans le district de Faradani, relevant de la commune rurale de Kintinia, que ce drame s’est produit. Trois jeunes mineurs se sont retrouvés coincés dans un trou après un éboulement survenu dans cette mine d’or. Il a fallu plusieurs heures de recherches pour que leurs corps soient retrouvés.

« L’éboulement s’est produit à 10 heures du matin. Tout de suite, les recherches ont commencé et le premier corps a été retrouvé à 13 heures, le deuxième à 15 heures et dernier à 16 heures. Ce sont des amis, ils sont venus de Kouroussa et sont du même villaged’ailleurs. Aujourd’hui, la terre de bouré est devenue très fragile mais nos parents prennent toujours le risque de travailler dans les mines d’or. Il faut une décision rigoureuse de l’autorité pour limiter les dégâts », a dit Mamady Kallo, agent de la Croix-Rouge de Kintinia.

Les victimes de cet éboulement sont : Mamady Condé, âgé de 26 ans, célibataire sans enfant ; Abou Condé, âgé de 35 ans, marié à deux femmes et père d’un enfant ; et Siaka Kandé, âgé 35 ans, marié à deux femmes et père de deux enfants. Ils ont tous regagné leur dernière demeure ce dimanche à Kintinia.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin