Un corps sans vie en état de putréfaction a été retrouvé hier, dimanche 16 juin 2019, dans le fleuve Niger à Siguiri. La victime, non identifiée, aurait été tuée avant d’être jetée dans l’eau, a appris le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

C’est en début de soirée que ce corps, en état de décomposition très avancée, a été retrouvé flottant sur les eaux du fleuve Niger au niveau du débarcadère du district de Dankakorö, dans la commune urbaine de Siguiri. Les citoyens qui ont fait la découverte macabre ont aussitôt informé le président du district, Fadouba Magassouba.

« C’est entre 17 heures et 18 heures que l’un de mes citoyens m’a informé de la découverte d’un corps au fleuve. J’ai vite informé aussi les autorités qui ont dépêché deux agents sur les lieux », témoigne le responsable local.

L’adjudant-chef Aboubacar Bachir Condé, médecin légiste en service à la gendarmerie de Siguiri, est l’un des agents déployés sur le terrain. Selon lui, il ne s’agit pas d’une noyade mais plutôt d’un meurtre. « Nous avons examiné le corps. Sur son côté droit, nous avons trouvé une trace d’arme blanche. Donc d’après notre examen, nous disons que rien ne nous dit qu’il est mort par suite de noyade, il a été tué et jeté au fleuve », a-t-il indiqué.

La victime a été inhumée sans même être identifiée.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin