Libre Opinion : Les passionnés du football se sont à nouveau donné rendez-vous pour célébrer le sport roi. Dans quelques jours débuteront, en effet, les premiers matchs de la Coupe des Nations édition 2019. Et parmi les pays participants, on retrouvera bien sûr, la Guinée. La Guinée dont les supporteurs n’hésiteront pas à miser sur NetBet Sport lors de la compétition. À l’approche d’une des plus grandes rencontres sportives du continent, comment se passe les préparatifs pour les adversaires du Sily National ?

Préparation en trois temps pour les Barea de Madagascar

Il s’agit pour cette équipe malgache, de sa première participation à une CAN. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne viendra pas armer sur les gradins. En effet, ces novices de la CAN ont décidé de mettre les bouchées doubles.

Pour leur préparation, ce n’est pas un, mais trois stages que cette équipe a subi. C’est dans trois différents pays que se sont faits ces regroupements. Le premier stage s’est tenu dans le Luxembourg en France, où la sélection malgache a disputé un premier match le dimanche 2 juin passé. Ce match s’est soldé par un nul. Les Barea menés par leur capitaine, l’attaquant Faneva Andriatsima, sont resté sur un score de 3-3 face à leurs adversaires du Luxembourg.

Une deuxième rencontre a suivi, cette fois-ci dans la capitale française, a eu lieu le 7 juin passé. La sélection nationale de Madagascar a affronté le Kenya. Cette rencontre s’est malheureusement soldée pour les Bareas d’un échec (1 – 0). Sans le penalty raté de Carolus, cette équipe aurait peut-être pu faire un autre nul.

Le deuxième stage de cette équipe aura lieu dans leur pays, au Madagascar. D’après l’entraîneur Nicolas Dupuis, il permettra entre autres, aux joueurs de rencontrer leur public. Les entraînements seront ouverts au public. Jusqu’à 30 000 personnes sont attendues.

Le troisième et dernier stage quant à lui, permettra aux Bareas de s’acclimater aux conditions météorologiques du pays organisateur de la CAN cette année. Et c’est au Maroc que se tiendra ce regroupement.

Préparation en deux temps pour l’équipe nigériane

Ces vétérans de la CAN, qui l’ont remporté trois fois déjà, ont prévu pour leur préparation, deux stages. C’est à Asaba dans le Sud du Nigeria que s’est tenu le premier regroupement. Celui-ci a débuté le 2 juin passé et a pris fin le 8 juin par le match amical qui a opposé les Super Eagles du Nigeria à l’équipe nationale du Zimbabwe. C’est au Stephen Keshi Stadium et sous une pluie torrentielle que le match a eu lieu. Le score, 0 but partout a déçu plus d’uns qui s’attendaient à mieux de la part de cette équipe nigériane.

Les Super Eagles se sont envolés dès le dimanche en Égypte où doit se tenir le second stage. Les entraînements vont déjà bon train dans la ville d’Ismaïlia. La sélection nationale du Nigeria devrait rencontrer le 16 juin prochain l’équipe du Sénégal pour un second match amical. À l’issue du match, l’équipe prendra la direction d’Alexandrie où se dérouleront les matchs du groupe.

Un stage de 10 jours pour le Burundi

C’est également la première participation de cette équipe à la Coupe d’Afrique des Nations. Pour son stage de préparation, c’est vers le Qatar que les Hirondelles du Burundi se sont envolés. Ce stage de 10 jours a débuté le 2 juin passé. C’est sous l’œil avisé du sélectionneur de l’équipe, Alain Olivier Niyungeko, que les 23 joueurs sélectionnés poursuivent leurs préparatifs.

C’est toujours à Doha au Qatar que s’est joué le match amical opposant les Hirondelles (les Intamba mu Rugamba en burundais) à la sélection nationale de l’Algérie. La rencontre s’est soldée par un match nul d’un but à un. Les Hirondelles du Burundi ont pu égaliser parce que le gardien de l’équipe de l’Algérie, Raïs M’Bolhi, a marqué contre son propre camp. Un acte malheureux pour l’équipe algérienne, mais que les Hirondelles ont accueilli avec satisfaction. Espérons pour cette équipe que les choses se passeront mieux lors des premiers tours.

Le Sily National n’a qu’à bien se tenir. Ses adversaires utilisent de gros moyens et mettent toute leur énergie en œuvre pour offrir des performances remarquables. Même si pour certains, il s’agit de leur première participation à la CAN, les différents matchs de ce groupe B promettent d’être palpitants.

Ce contenu n’engage pas Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin