Comme nous l’annoncions hier, les responsables de l’antenne régionale du FNDC à N’zérékoré et les autorités locales se sont rencontrés ce mardi, 18 juin 2019, pour tenter de mettre fin à la crise qui secouait la ville depuis plusieurs jours. Initiée par l’ancien maire de la commune urbaine, Cécé Loua, médiateur dans cette crise, la rencontre s’est tenue dans les locaux du gouvernorat. Elle a débouché sur des propositions de sortie de crise, loin de satisfaire les revendications des opposants à un troisième mandat, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant à N’zérékoré.

En allant à ces négociations, les responsables du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) avaient une plateforme revendicative comprenant trois points, à savoir : la libération des personnes interpellées à l’occasion de leur marche pacifique réprimée par les forces de l’ordre le 13 juin dernier ; le libre exercice de leurs activités, interdit par les autorités de N’zérékoré ; et l’implication des autorités religieuses ainsi que des défenseurs des droits humains dans la médiation.

Mais, les propositions faites aux activistes anti-troisième mandat au cours de la rencontre sont tout à fait contraires à ces revendications. C’est Cécé Loua, le médiateur dans cette crise, qui a fait le compte rendu devant la presse, au sortir de la rencontre qui s’est tenue à huis clos. « Après tout débat, il a été convenu que les pros et les anti-troisième mandat acceptent de surseoir à tout mouvement à N’zérékoré, que ceux qui sont à la mouvance arrêtent de sortir et ceux qui sont contre arrêtent de sortir, il n’y a pas de 3ème mandat.

En ce qui concerne les détenus, il a été convenu qu’on laisse la justice faire son travail parce qu’ils ont arrêté certains qui avaient des armes. Et pour ce fait, on ne peut pas les libérer. Mais, les gens vont maintenant pour transmettre le message à leur base et on se retrouve à 17 heures pour tirer la conclusion », a-t-il laissé entendre.

Reste à savoir si les responsables du FNDC-N’zérékoré et leur base accepteront ces propositions qui leur sont tout à fait défavorables.

À suivre !

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin