Les conducteurs de taxis motos n’arrivent pas à mettre en place un bureau du syndical. L’assemblée générale convoquée hier mercredi, 19 juin 2019, s’est soldée aussi par un échec. Ce sont les divergences entre les partisans des deux candidats au poste de secrétaire du syndicat qui sont à l’origine de cette situation, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Après plusieurs reports, tout laissait penser que la mise en place d’un bureau syndical des conducteurs de taxis motos allait être effective ce mercredi. Le préfet, le maire, des cadres de la justice et de la gendarmerie ainsi que des présidents des conseils des quartiers et districts et du bureau syndical des transporteurs entre autres, ont pris part à l’assemblée générale élective des conducteurs des taxis motos.

Supervisée par le président et le rapporteur de la CEPI (Commission Electorale Préfectorale Indépendante) de Dalaba, l’élection s’est bien déroulée pour tous les postes, à l’exception de celui du secrétaire général du bureau syndical. C’est au moment d’élire le premier responsable de la structure que les divergences sont, de nouveau, apparues.

Deux candidats : Alpha Amadou Barry et Elhadj Saïkou Baldé, étaient en lice pour ce poste. Mais, il s’est trouvé que les critères de l’élection éliminaient Alpha Amadou Barry, pour avoir été condamné. Cette situation a irrité les partisans de ce dernier, opposés à l’élimination de leur candidat.

Après une longue dispute ayant perturbé l’assemblée générale, les votants ont quitté les lieux dans une pagaille indescriptible, laissant les autorités sur place. Ce qui a conduit au report, une nouvelle fois, de la rencontre.

De Dalaba, Hammady Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin