Au lendemain d’un accord de sortie de crise entre les autorités locales et les opposants au 3ème mandat pour Alpha Condé, la sentence du juge Ibrahima Daman, du tribunal de N’zérékoré était très attendue dans la capitale de la Guinée forestière et dans les milieux politiques et sociaux de la Guinée.

Selon l’envoyé spécial de Guineematin.com qui était dans la salle d’audience, cette sentence contenait quatre différentes peines, revenant toutes à une « libération » des 44 personnes qui avaient été arrêtées la semaine dernière pour avoir manifester contre la volonté du président Alpha Condé de changer la Constitution guinéenne en vue de rester au pouvoir à vie.

Le premier groupe a été relaxé « pour délité non constitué », le deuxième a été condamné à trois mois avec sursis et 500 000 GNF d’amende, le troisième groupe à quatre mois avec sursis et 500 000 GNF d’amende et le quatrième groupe à six mois avec sursis et 500 000 GNF d’amende.

Ainsi, tous les 44 opposants au changement de la constitution vont rentrer à la maison, même si les peines diffèrent.

A suivre !

Siba Guilavogui était au TPI de N’zérékoré pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin