Algassimou DIALLO, Expert Polyvalent en Développement

Mon humble Avis (par Algassimou Diallo) : Le plus dur dans l’animation d’une unité d’action entre des Formations Politiques et des Organisations de la Société Civile dans une lutte pour une alternance démocratique, c’est que les premiers ne se préoccupent en général que du « Comment arriver au pouvoir » et les seconds de comment faire partir le régime qui souhaite confisquer le pouvoir.

Les véritables défis à relever ne font généralement pas objet de réflexions conjointes et d’anticipation :

  1. Comment corriger les tares du pouvoir qu’ils combattent ?
  2. Comment renforcer la gouvernance et la justice pendant et après une alternance ?
  3. Comment prendre en compte les préoccupations des populations ?
  4. Comment prévenir et gérer d’éventuels dérapages du régime qui pourrait arriver après l’alternance ?
  5. Comment réconcilier les populations et asseoir de nouvelles bases de JUSTICE sociale ?
  6. Comment corriger les failles de l’ancien régime sans tomber dans une opération de chasse aux sorcières ?
  7. Etc.

Telles sont pourtant entre autres les questions qui devraient guider l’action concertée de manière à établir des garde-fous pour ne pas retomber dans une crise après quelques années.

Par Algassimou DIALLO

Expert Polyvalent en Développement

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin