Conakry : vers l’organisation du Festival Internationale du Sport Extrême (FISE) en 2020

La capitale guinéenne va abriter en 2020 la coupe du monde des sports urbains. En prélude à ce rendez-vous, dénommé Festival International du Sport Extrême (FISE), le Groupe Hurricane, organisateur de cet évènement, a conféré avec les hommes de médias, ce vendredi, 21 juillet 2019. La démarche visait à lever un coin de voile sur les particularités de cette activité, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Matak Clavier, vice-président du groupe Hurricane
Matak Clavier

Dans son intervention, Matak Clavier, vice-président du groupe Hurricane a commencé par rappeler que le FISE, qui était un projet d’étudiants, a pris naissance en 1997. Ainsi, au vue du succès que ce sport a eu, le fondateur a eu à créer Hurricane pour organiser dans le temps le FISE. Ce qui a eu pour conséquences la création en 2014 de la toute première FISE Word Séries. « La FISE Word Séries est en fait une tournée mondiale qui a des stocks dans tous les pays notamment en Chine, au Japon, en Arabie Saoudite. Et chaque athlète va gagner des points dans chaque pays pour pouvoir être à la fin d’année vainqueur de la coupe du monde BMX. Donc, notre projet d’avoir le premier FISE Word en Afrique est un projet majestueux. Et après ça, on pourra avoir des images non seulement qui communiquent pour la ville de Conakry tout autour du monde, mais en plus améliorent l’envie de tourisme fans du FISE. Nous ne voulons pas en faire un simple évènement et partir, nous avons vraiment envie de développer main dans la main, avec une entreprise guinéenne, pourquoi pas une entreprise FISE Guinée avec des locaux qui vont avoir envie de développer ce sport d’une part, laisser les infrastructures après l’évènement pour que les athlètes de ce sport progresse en Guinée, pour qu’ils soient les champions de demain », a-t-il expliqué.

En outre, le vice-président du groupe Hurricane a indiqué que c’est un guinéen, du nom de Djibril Bangoura, qui est porteur du projet dans notre pays. « Djibril Bangoura était à Montpellier, il a vu le FISE et nous a dit qu’en Afrique de l’Ouest, il faut que ça se passe à Conakry, il faut que nous soyons les premiers. Et du coup, nous avons présenté ce projet aux différents ministères et notamment au ministère des Sports ; et, l’engouement a été instantané. Donc, l’opportunité de rencontrer un guinéen en France, qui nous a permis d’être-là et l’engouement de tous les ministères ici présents nous permettent de croire à ce projet », a-t-il ajouté.

Kabassan Keïta, directeur national des sports,
Kabassan Keïta

De son côté, Kabassan Keïta, directeur national des sports, a salué l’initiative. Selon lui, le département en charge des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique travaille déjà afin que le FISE 2020 à Conakry soit une réalité. « Comme vous le constatez, on parle de sport extrême. Et aujourd’hui, nous sommes ravis que cette discipline soit pratiquée en Guinée, je veux parler de world skate que vous voyez avec la fédération pilotée par votre collègue Daouda Bah. Et, nous avons aussi le BMX, même si ce n’est pas contrôlé par la fédération guinéenne de cyclisme. Mais, vous voyez plein de jeunes qui utilisent ces vélos de sport qu’on appelle vélo BMX et avec peut-être le concours d’Hurricane, nous allons avoir des compétitions de BMX les prochains mois. Donc, nous au département, nous sommes très ravis d’avoir cette compétition en Guinée, mais nous recherchons d’abord l’accord du gouvernement pour qu’on puisse organiser une telle compétition et vous savez que ça va mobiliser un millier d’étrangers qui vont venir en Guinée. Donc, sur le plan sécuritaire il y a un travail à faire, sur le plan organisationnel aussi. C’est pourquoi, vous voyez les collègues des autres départements qui vont nous appuyer dans ce sens. Notre objectif, c’est de réussir 2020. Nous allons communiquer dans les prochains jours en conseil interministériel pour qu’on puisse avoir l’accord du gouvernement et mettre en place le comité d’organisation», a-t-il promis.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS