Labé : les contractuels de l’éducation dénoncent des « manœuvres » du ministre Mory Sangaré

Les contractuels de l’éducation en service à Labé ont manifesté hier, jeudi 20 juin 2019, dans les rues de la commune urbaine où les manifestants ont rallié l’Inspection Régionale de l’Education dans le but de réclamer pour la Nième fois leur intégration sans concours à la fonction publique, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Cette manifestation d’enseignants contractuels réclamant leur intégration à la fonction publique a regroupé ce jeudi matin près de 50 participants.

«Le président de la République, Chef de l’Etat a donné des instructions très claires d’engager les contractuels de Guinée. Il est revenu encore une deuxième fois lors d’un conseil des ministres pour rappeler au ministre Sangaré d’accorder une attention particulière à ce dossier qui lui tient à cœur. Nous constatons que contrairement aux instructions données par monsieur le président de la République, le ministre Mory est en train de mélanger tout pour nous emmener vers une crise très grave, crise que nous ne souhaitons pas » a expliqué le coordinateur régional des enseignants contractuels de Labé, Alpha Mamadou Cellou Diallo.

Les manifestants se sont montrés très amers contre le ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation.

« Nous demandons purement et simplement notre engagement à la fonction publique. Notre engagement sans conditions à la fonction publique. Et nous tenons à rappeler au ministre Mory Sangaré que le poste de ministre, c’est un poste stratégique. N’est pas ministre n’importe qui. C’est une haute confiance qu’on place à une personne pour occuper un poste politique » a-t-il ajouté.

Il était aussi question de primes d’encouragement accordées aux contractuels enseignants pendant la période de crise.

« Il doit prendre toutes ses dispositions pour ne pas diviser les enfants de ce pays, parce qu’il agit comme s’il n’a jamais été Labé ou comme si Labé a jeté du venin sur lui. Sinon, je ne vois pas comment est-ce qu’on peut les contractuels sur toute l’étendue du territoire et dire que Labé ‘’vous vous n’êtes pas des humains, vous êtes des animaux’’. Alors qu’il a été Labé ici. Beaucoup d’entre nous ont enseigné avec lui à Télidjé. Nous avons évolué avec lui. Il nous a gérés ici. Il connait ici mieux que quiconque. Et tout ce qu’il a eu c’est par rapport à ici. Il a bénéficié d’un décret, c’était à Labé. Cette chance s’est poursuivie jusqu’à ce qu’il soit ministre. Mais, de grâce qu’il pense un peu à Labé. Laissons la politique à côté. Les gens de Labé sont des guinéens. Ce sont des humains comme les autres. Vous ne trouverez même pas 5% de militants de l’opposition parmi les enseignants contractuels de Labé. Les plus nombreux sont dans les structures du parti au pouvoir à tous les niveaux ici. Et toutes les ethnies sont représentées ici. Toute la Guinée est représentée. Nous lui demandons donc humblement d’envisager cette option dans les plus brefs délais » a prévenu le porte-parole des manifestants.

A l’inspection régionale de l’éducation, les manifestants ont été accueillis par la cheffe de service, entourée de ses proches collaborateurs.

«Vous êtes venus exprimer ce que vous avez dans le cœur. Moi, je vous comprends parfaitement bien, parce qu’on dit dans notre langage que tu ne peux pas dire à quelqu’un qui a faim d’attendre le repas sera bientôt prêt pendant des heures. Il va te dire même si ce n’est pas prêt donnes moi maintenant je vais manger » a indiqué l’inspectrice régionale de l’éducation, Mme Guilawo Pierrette Toupou.

Devant les encadreurs de l’éducation de Labé, les enseignants contractuels qui ont battu le pavé ont formulé des prières pour maudire tous ceux qui sont animés d’une volonté manifeste de les nuire.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS