La Fédération Estudiantine de Guinée (FEG) vient de piquer une nouvelle colère contre le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, Elhadj Madifing Diané qu’elle accuse d’être « rusé » et d’avoir « une capacité inouïe de fourberie et de roublardise », rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Selon le président de la Fédération Estudiantine de Guinée (FEG), Daouda Obama Bah, le rapport des premières enquêtes est sorti.

« C’est un rapport vide de sens, qui est sans importance. Après tout ce qui s’est passé, on incrimine un seul enseignant qu’ils ont décidé de poursuivre pour incitation à la révolte, comme s’il n’y a pas eu mort d’homme. Le gouverneur dit qu’il endosse la responsabilité alors que tout le monde sait que c’est une simple fourberie, de la démagogie pure et simple. C’est inconcevable. On ne peut même pas accepter ça » regrette Daouda Obama Bah.

Il semble que les étudiants détiennent des éléments qui incriminent le premier détachement des forces de l’ordre qui ont été déployées dans le campus dans la matinée du vendredi, 31 mai 2019.

« Le commandant de la première jupe d’intervention doit répondre. Il semble que dès que cette équipe de la police est arrivée, avec toute la colère qu’il faut, toute l’énergie qu’il faut, les éléments en uniforme se sont jetés sur le jeune. Ils l’ont battu à mort. En matière pénale, personne ne peut endosser la responsabilité d’un crime commis par un autre, parce que dans l’article 15 de la Constitution guinéenne, il est clairement dit nul n’est tenu d’exécuter un ordre manifestement illégal » précise-t-il.

La coordination aurait décidé de ne plus parler avec le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, Elhadj Madifing Diané qui semble avoir déçu plus d’un étudiant.

« Il est très rusé. Il a une capacité inouïe de fourberie. Je ne vais plus échanger maintenant avec lui, parce que je sais ce qu’il prépare. C’est seulement Benté qui est incriminé. Il est clairement dit dans le rapport que monsieur Benthé est poursuivie pour incitation à la révolte. On dirait qu’il n’y a pas eu mort d’homme. Je peux comprendre qu’on cherche à situer les responsabilités. Après tout, un certain nombre de personnes doit être incriminé pour contribuer à la manifestation de la vérité. Mais, non ! C’est dommage ! » déplore le président de la Fédération Estudiantine de Guinée (FEG).

Aux dernières nouvelles, Guineematin.com a appris qu’une importante délégation des étudiants de Guinée est attendue, ce lundi, 24 juin 2019, chez le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé à qui la coordination compte exprimer clairement toute la déception ressentie à la lecture du premier rapport d’enquête élaboré par les autorités de Labé.

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com