Les premières épreuves théoriques des examens de sortie, session 2019, au compte du ministère de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail, ont été officiellement lancées ce lundi, 24 juin 2019 sur toute l’étendue du territoire national. Dans la préfecture de Fria, c’est madame le Préfet, Gnalen Condé qui a présidé l’ouverture du premier scellé contenant l’épreuve de Français à 8 heures 30 minutes, a constaté un journaliste de Guineematin.com déployé dans la préfecture.

Ce sont au total 97 candidats dont 24 en électricité industrielle, 3 en menuiserie, 2 en maçonnerie, 22 en mécanique automobile, 12 en plomberie, 12 en chaudronnerie, 3 en menuiserie et 2 en maçonnerie qui sont soumis à cet examen. Avant de lancer l’épreuve, le délégué national monsieur Mamadou Dina Diallo et le régional monsieur Abdoulaye Sylla ont rappelé les principes d’un examen national qu’ils jurent de respecter et faire respecter.

« Je demande à tous les candidats de travailler dans le calme et la sérénité. C’est seulement dans ces conditions qu’on peut réussir son examen. Un examen est régi par des principes que nous respecterons strictement. Aux surveillants, d’être rigoureux mais pas méchants », a notamment dit le délégué national.

Il faut préciser que cette première journée a démarré sans aucune faille au centre de formation professionnelle de Fria.

De Fria, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com