Les épreuves théoriques de l’examen de sortie des écoles professionnelles et techniques ont été lancées ce lundi, 24 juin 2019 sur toute l’étendue du territoire national. Dans la région administrative de N’Zérékoré, c’est Lansana Komara ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle de l’Emploi et du Travail qui a lancé officiellement les épreuves, rapportent deux reporters de Guineematin.com qui étaient sur place.

C’est le centre ENI (Ecole Normale des Instituteurs) de N’zérékoré qui a servi de cadre au lancement officiel des épreuves de l’examen de sortie. Accompagné du gouverneur de région, l’inspecteur régional de l’enseignement technique et les autorités éducatives, Lansana Komara a lancé l’épreuve de Français dans la salle 5.

Devant les futurs enseignants, le ministre de l’enseignement technique s’est exprimé en ces termes « la formation c’est un métier noble. Vous n’êtes sans savoir qu’il a été décidé que les enseignants soient prioritaires dans le choix au niveau de la fonction publique. Tout ça c’est fait pour vous encourager. L’enseignant c’est l’élite, un enseignant doit savoir lire et écrire. Donc vous avez les textes, vous devez savoir répondre à toutes les questions. Parce que, vous serez demain devant les jeunes qui vont vous poser aussi toutes les questions. Je vous souhaite bonne chance et bon courage à vous », a-t-il souhaité.

Après cette étape, Lansana Komara et sa fuite ont visité les installations du Centre de Formation Professionnelle (CFP) de N’zérékoré où il a prodigué des conseils aux élèves qui étaient en évaluation finale.

Ensuite, la délégation du ministre s’est rendue au centre Alpha Yaya Diallo où composent les candidats du CFP et ceux des écoles de santé. « Ceux qui sont en santé, vous devez savoir que vous constituez la cheville ouvrière. Parce que, le médecin vous donne l’ordonnance et le reste des travaux c’est vous. Si vous ne révisez pas ce que vous faites, alors c’est très dangereux.

Nous venons des ateliers de plomberie, d’électricité et de menuiserie, ceux-ci peuvent se tromper facilement sans incidence. Mais si vous vous trompez, c’est la mort. Donc pour ne pas vous tromper, il faut apprendre ce que vous êtes en train de faire. C’est pourquoi, nous comptons beaucoup sur vous », a-t-il dit.

Il faut rappeler qu’ils sont au nombre de 1718 candidats dans la région administrative de N’zérékoré à passer cet examen national dans cinq centres qui sont : ENI de N’Zérékoré, Lycée Alpha Yaya Diallo, Macenta, Guéckédou et Beyla.

De N’zérékoré, Siba Guilavogui et Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com