Opposition à un 3ème mandant : une antenne du FNDC à Lélouma

Les responsables locaux de la société civile de Lélouma et leurs partenaires politiques du moment ont mis en place l’antenne préfectorale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), qui n’a aucun pouvoir de prendre des initiatives locales, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

L’antenne préfectorale du FNDC de Lélouma, dans la Région Administrative (RA) de Labé, installée il y a quelques jours a pour coordinateur, Elhadj Amadou Poyé Diallo, ancien maire de la commune urbaine et fonctionnaire qui fait valoir ses droit à la retraite.

« Nous avons composé la structure parce qu’on sait que Labé est le fief de l’opposition, mais dans ce domaine, Lélouma dépasse Labé. Quand on a parlé de ce projet de modification de la constitution, nous avons dit ici que nous sommes absolument contre. Comme à Conakry et à Labé, on a fait des bureaux pour cette lutte, nous avons suivi les instructions de Labé et Conakry. Nous avons mis en place cette structure », explique le doyen Amadou Poyé Diallo.

Quand vous dite que l’antenne préfectorale a été installée parce que c’est le fief de l’opposition, voulez-vous nous dire que les acteurs de la société civile de Lélouma qui forment le FNDC constituent un appendice des partis politiques de l’opposition ?

« A Lélouma, c’est comme ça. La société civile et les partis politiques sont membres de l’antenne », a-t-il répondu.

A ceux qui pensent qu’il est proche de l’Union des Forces Démocratiques (UFDG), le coordinateur préfectoral du FNDC de Lélouma est sans équivoque : « c’est une erreur de dire que je suis membre du bureau fédéral de l’UFDG. Je ne le suis pas du tout. Je suis un fonctionnaire retraité et un maire à la touche. On peut considérer que je suis acteur de la société civile. »

Abordant le plan d’action opérationnel de cette nouvelle structure préfectorale du FNDC de Lélouma, notre interlocuteur a expliqué que son équipe n’a pas mandat de prendre des initiatives au niveau local.

« L’antenne préfectorale a été validée par une mission de la coordination régionale composée de 4 personnes. Après notre installation officielle, nous avons eu un entretien avec les missionnaires qui nous ont demandé de rester à l’écoute de Labé et de Conakry. De se tenir prêt pour mettre en exécution les consignes de Labé ou de Conakry. Ils nous ont dit ne rien entreprendre à notre niveau ici pour éviter d’avoir des ennuis avec la sécurité », a-t-il conclu.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS