Conakry : Bobody Camara et Cie blanchis par le TPI de Kaloum

L’affaire Bobody Camara vient de connaître son épilogue en première instance. L’homme d’affaires était poursuivi par sa tante (la femme de son feu oncle paternel) pour violences, injures, menaces et vol. Et, ce Lundi, 01 Juillet 2019, le tribunal de première instance de Kaloum l’a renvoyé des fins la poursuite pour délit non constitué. Une décision contre laquelle la partie civile a interjeté appel à l’audience même, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est au tribunal de Kaloum.

C’est une première bataille que Aboubacar Bobody Camara, Salifou Camara et Hadja Mabinty viennent de remporter au tribunal de première instance de Kaloum où ils étaient poursuivis par madame Yarie Keïta pour violences, injures, menaces et vol.

Leur procès a débuté au mois d’Avril dernier, devant cette juridiction de première instance. Et, ce Lundi, le tribunal a rendu sa décision.

« Le tribunal, statuant publiquement, contradictoirement, en matière correctionnelle, en premier ressort (…), déclare que les faits (…) poursuivis à l’encontre de Aboubacar Bobody Camara, Salifou Camara et Hadja Mabinty ne sont pas établis. Renvoie les prévenus des fins de la poursuite pour délit non constitués », a dit le juge, Boubacar Hafia Bah.

Le conseil de la partie civile a immédiatement interjeté appel de la décision du tribunal.

Au sortir de l’audience, Aboubacar Bobody Camara a déclaré à la presse que sa tante, Yarie Keïta, n’est motivée que par la haine. « Si elle veut de l’argent, il y a plusieurs manières de demander. Mais, pas comme ça. Elle est motivée par la haine seulement. Vous avez vu ? Le tribunal vient de dire la vérité… Si elle veut de l’argent, elle n’a qu’à me demander. Mais comme ça, je ne vais rien payer», a dit Bobody Camara.

A rappeler qu’à l’audience du 10 Avril dernier, la partie civile avait déclaré qu’elle n’avait rien contre Bobody Camara. « Je n’ai rien contre Bobody. Ce sont ses parents qui ont mis son nom dans cette affaire pour influencer la justice », avait dit Dame Yarie Keïta.

Une déclaration qui était pourtant en contradiction avec le rapport de l’huissier de justice qui a fait le constat là où la plaignante dit avoir perdu 33 000 dollars, 3 millions de francs CFA et 2 millions de francs guinéens. « C’est le nom de Bobody Camara qui figure dans le rapport de l’huissier », avait fait remarquer l’avocat de la défense.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS