Kindia : 23 acteurs de la sécurité à l’école de l’élaboration du plan de communication sur les risques épidémiques

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et le gouvernement guinéen joignent leurs efforts pour faire face aux risques épidémiologiques. C’est dans ce cadre que s’est ouvert à Kindia, ce lundi 1er juillet 2019, un atelier axé sur l’élaboration d’un plan de communication sur les risques épidémiques du secteur de la sécurité et de la protection civile, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Cet atelier de cinq jours est une initiative de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et le gouvernement guinéen, avec un financement des USA. Il concerne 23 acteurs de la protection civile et de la sécurité et s’inscrit dans le cadre du projet PREPLINE.

Selon nos informations, la démarche vise à mieux sensibiliser les populations et également préparer les services chargés de l’application de la loi, pour efficacement lutter contre les urgences de santé (futures épidémies).

Au cours des travaux, il est prévu de mettre un accent sur le contenu du plan de communication, dont entre-autres : rôle et mission de la direction générale de la police nationale dans la gestion des risques épidémies ; rôle et mission de la direction générale de la protection civile dans la gestion des risques épidémies ; présentation sur le plan de communication sur les risques du secteur de la sécurité.

C’est Nawa Damey, secrétaire général du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, qui a présidé l’ouverture des travaux de cet atelier. Selon lui, « cette importante rencontre consacrera cinq jours à la problématique de la préparation coordonnée et multisectorielle des services chargés de l’application de la loi pour répondre aux épidémies et évènement de santé publique en Guinée. Au terme de vos travaux, vous devez aboutir à : faire l’analyse situationnelle de la communication pour le ministère de sécurité et de la protection civile en mettant en relief les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces ».

Pour Dr Woné Abdoulaye, coordinateur santé publique à l’OIM, « nous avons convié les 23 acteurs de la protection civile et de la sécurité du pays, en vue de doter le ministère de la sécurité et de la protection civile d’un plan de communication de risque qui sera arrimé au niveau des risques épidémiques ».

A rappeler que le projet PREPLINE, mis en œuvre par l’OIM, est une réponse favorable au cri de cœur de la Guinée au lendemain de la crise sanitaire sans précédent, due à la maladie à virus Ebola avec 3 814 cas confirmés, avec 2544 décès.

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé Guineematin.com

Tél. : 628-518-888

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS